C’est coiffée d’une toque et vêtue d’un tablier que la coprésidente de l’AQFHY, Claire Massicotte, a présenté le menu de cette semaine d’activités célébrant la langue de Molière, en compagnie de sa complice Suzanne Robert.

Curiosité et papilles seront comblées lors de la Semaine de la francophonie

Pour une 22e année, l’Association Québec-France Haute-Yamaska (AQFHY) a concocté une programmation qui devrait plaire à tous les goûts lors de la Semaine de la Francophonie, qui aura lieu du 22 au 29 mars prochain. Tant les amoureux de la langue que les fins palais trouveront de quoi se mettre sous la dent alors que le français et la gastronomie seront au cœur de la programmation de l’événement.

C’est d’ailleurs coiffée d’une toque et vêtue d’un tablier que la coprésidente de l’AQFHY, Claire Massicotte, a présenté le menu de cette semaine d’activités célébrant la langue de Molière, en compagnie de sa complice Suzanne Robert.

La Semaine de la Francophonie est le fruit mûri de la Francofête qui fut lancé en 1997, a rappelé cette dernière. Granby y prend part depuis 1998; l’ampleur des festivités qui y sont désormais tenues annuellement fait d’ailleurs l’envie de bien d’autres associations locales, a-t-il été souligné.

En entrée, l’association propose une conférence ludique sur l’origine des expressions savoureuses du jargon québécois, animée par l’enseignant Patrick Péloquin. Le tout se tiendra le dimanche 22 mars à 13 h 30 dans le foyer du Palace de Granby.

Les plus gourmands pourront satisfaire à la fois leur appétit pour la langue et leurs papilles lors de deux ateliers culinaires organisés les 23 et 24 mars. Le lundi, le chef Moreno Tomei proposera des dumplings aux participants qui iront à sa rencontre au Provigo de la rue Saint-Jude Nord. Le lendemain, le Chef Martin les accueillera à la Poissonnerie Cowie. Il est à noter que, comme au restaurant, il faut réserver sa place pour prendre part à ces deux activités dont le coût est de 5 $ chacune.

La gastronomie française sera à l’honneur le mercredi, de 19 h à 21 h au Centre culturel France-Arbour. Les coprésidentes de l’AQFHY animeront une conférence intitulée « Le repas français en 7 services », qui sera suivie d’une dégustation offerte par le Gîte des oies. On profitera aussi de ce moment pour rendre hommage à la famille Plumet, qui a contribué à faire connaître l’art français de la table à Granby.

Le lendemain, en soirée, les plus compétitifs pourront se mesurer les uns aux autres, toujours au Centre France-Arbour, lors d’une partie de Scrabble duplicate, où tous les joueurs disposent des mêmes lettres. Des prix de présence seront remis lors de cette activité qui coûtera 5 $ par personne.

Organisée au théâtre de poche du Cégep de Granby le soir du vendredi 27 mars, la conférence portant sur les chansons critiques et contestataires dans l’histoire de la France et du Québec promet d’être pimentée. « Espérons que personne n’avalera de travers les propos croustillants qui pourraient être entendus ce soir-là ! » a blagué Mme Massicotte.

Le samedi après-midi, une poignée d’auteurs de la région passeront à table pour un rendez-vous de discussions et d’échanges portant sur le roman. Martine Dorval, Claire Cooke, Lily Gaudreault et Francine Brodeur, pour ne nommer que celles-là, se laisseront amicalement cuisiner par les participants qui chercheront à connaître la recette de leur succès.

Pour clore cette semaine de festivités, le café étudiant du Cégep de Granby accueillera le jeu Tourismots, la ludictée et d’autres jeux linguistiques en après-midi, le dimanche.

Les membres de l’association se réuniront enfin ce soir-là pour un souper fort alléchant à la Maison Chez nous, en compagnie du comédien originaire de Granby, André Lacoste. Une fois de plus, une réservation est nécessaire pour ce souper offert pour 36 $ et où il faudra apporter son vin.