La salle de spectacle de Granby est en attente de rénovations qui lui permettraient notamment d’accueillir une plus grande diversité de spectacles. Le projet de 8 M$ a reçu l’appui du candidat libéral Pierre Breton, mardi. « On doit avoir des infrastructures attrayantes », a dit le député sortant.

Cure de jouvence pour le Palace: Breton promet son appui

Une cure de jouvence attend la salle de spectacle le Palace, à Granby, un projet de 8 M $ auquel le candidat libéral Pierre Breton a donné son appui, mardi.

« C’est un outil culturel important pour Granby et la région, et Granby est en forte croissance », a déclaré le député sortant lors d’un point de presse tenu au foyer du théâtre de la rue Principale.

« Une cure de rajeunissement et de modernisation est nécessaire. On doit avoir des infrastructures attrayantes. »

Les plans élaborés par la Ville de Granby comprennent des travaux à la façade, la billetterie, le vestiaire, le bar et les loges. Pratiquement inchangée depuis 1991, la salle de spectacle serait également rénovée et, surtout, deviendrait ajustable à une configuration plus petite, soit d’environ 400 places au lieu des 900 actuels.

Un aménagement qui permettrait la tenue de spectacles plus intimes.

« Ça fait longtemps qu’on voulait développer ça, dit le directeur général du Palace, Jocelyn Lemoyne. On va avoir une salle qui répond à la clientèle et aux artistes. »

Il y a présentement « plusieurs spectacles qu’on aimerait faire, mais qu’on ne peut pas faire », ajoute-t-il. Des artistes qui ne peuvent remplir une salle de 900 places, comme plusieurs chanteurs, et ne souhaitent pas en voir une à moitié remplie.

Avec la future option de salle de taille moyenne, les spectateurs ne verront pas non plus les sièges vides à leur arrivée, grâce à des murs amovibles. 

Le Palace ne présentera donc pas davantage de spectacles « mais une plus grande diversité », dit M. Lemoyne.

« Les besoins ont énormément changé depuis 30 ans et on veut garder les faveurs des artistes », explique Placide Rodrigue, membre du C.A. du Palace et directeur artistique.

Avec seulement le foyer et la grande salle de spectacle, « on ne sert pas beaucoup la relève ».

« Ce n’est pas un luxe »

Le maire de Granby, Pascal Bonin, vise « 2020-2021 » pour terminer les travaux. 

« C’est un projet sur lequel on travaille depuis deux ans et là, ça s’est accéléré, dit-il. La culture à Granby est due pour un investissement. Ce n’est pas un luxe. On a une belle salle de spectacle et on en veut une d’une cité régionale. »

Anciennement un cinéma construit en 1945, le Palace a été acquis par la Ville en 1985 et rénové en 1991. C’est d’ailleurs le père de Pierre Breton, l’architecte Jean-Paul Breton, qui en avait fait les plans de rénovation.

Le hall d’entrée et le foyer, où se trouvent le bar et le vestiaire, ont été revampés en 2013. 

On souhaite conserver le style de la célèbre marquise verticale à l’extérieur, mais elle sera rajeunie, souligne M. Bonin. Puisque la technologie au néon « n’existe plus », les lettres illuminées seront remplacées par des ampoules à diode électroluminescente, communément appelées DEL.

Les travaux prévus amélioreront également la sécurité de l’édifice et l’accès aux personnes en fauteuil roulant, accentueront la pente du parterre et rapprocheront la première rangée de la scène.

Pierre Breton n’a pas précisé quel serait l’apport du fédéral, mais a mentionné qu’il s’agit habituellement du tiers de la facture. Le reste serait partagé entre Québec et la Ville.

« La municipalité aura un produit concurrentiel dans un marché de plus en plus compétitif et on contribuera à la vitalité de notre centre-ville », a dit le candidat.