D’autres travaux sont prévus sur la rue Church à Cowansville pour remplacer les conduits d’aqueduc et d’égout. De nombreux problèmes de fuites d’eau et de refoulements d’égout surviennent sur cette artère.

Cure de jeunesse pour la rue Church à Cowansville

Les refoulements d’égout, les fuites d’eau potable et les surverses d’eaux usées pourraient bientôt être chose du passé sur la rue Church, à Cowansville. D’importants travaux sont au programme cet été pour résoudre tous ces problèmes.

« Ce n’est pas un luxe », lance d’emblée Sylvain Perreault, directeur du service des infrastructures et des immobilisations de la municipalité. « On a des conduits qui datent des années 1920 sur cette rue. Cette section est identifiée comme prioritaire dans notre plan d’intervention », indique-t-il.

Les employés des travaux publics connaissent bien la rue Church, une des plus vieilles de la municipalité. Tous les ans, ils sont appelés à intervenir pour des bris d’aqueduc et des refoulements d’égout. Du sable s’infiltre par ailleurs dans les égouts ce qui complique le traitement des eaux usées à l’usine d’épuration. Finalement, l’absence d’égout pluvial cause des surverses lors de la fonte des neiges et d’averses. La modernisation des conduits souterrains devrait régler tous ces problèmes.

Une première étape a été réalisée l’an dernier sur la rue Church, entre les rues du Sud et Philippe-Fortin, alors que des conduits des réseaux d’aqueduc et d’égout ont été remplacés et qu’un égout pluvial a été installé, a expliqué M. Perreault. Les travaux prévus dans les prochaines semaines permettront de poursuivre la modernisation des infrastructures sous terre jusqu’à la rue Oxford, a-t-il dit.

En 2019, le segment entre la rue Oxford et James sera complété, a dit M. Perreault. La rue Church aura alors été entièrement refaite, la section jusqu’au chemin de la plage ayant déjà été modernisée.

C’est la firme St-Pierre et Tremblay qui a obtenu le contrat pour réaliser les travaux cette année. Le conseil municipal a officialisé le tout mardi en mandatant l’entreprise de Cowansville.

St-Pierre et Tremblay a déposé une soumission de 704 981,03 $. La compagnie a devancé le seul autre soumissionnaire, Bertrand Ostiguy. Son offre s’élevait à 873 810 $.

La Ville profitera du programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec (TECQ) 2014-2018 pour payer les travaux. Il s’agit du dernier projet de la municipalité pour cette version de la TECQ. Un deuxième volet est attendu l’an prochain.

Tuyaux de plomb
Compte tenu de l’âge des conduits à remplacer, indique M. Perreault, il se peut que les travaux d’excavation révèlent la présence de tuyaux de plomb servant d’entrée d’eau entre l’aqueduc à des maisons. « On va aviser les propriétaires où on en trouve. On va remplacer notre section du branchement jusqu’à l’emprise de la municipalité. Ça va être aux propriétaires de remplacer le reste. Ça va être leur décision », a-t-il dit.

Une trop grande présence de plomb dans l’eau peut représenter un risque pour la santé. Ce métal peut se dissoudre dans l’eau lorsque l’eau est stagnante et chaude, selon l’Institut national de santé publique.