Le vent provoque des vagues qui viennent frapper l’avenue Champlain, à Saint-Armand.

Crues printanières: la région s'en sort bien

Les rivières courant sur les territoires de la Haute-Yamaska et de Brome-Missisquoi font leur chemin tranquillement sans faire d’éclat tandis qu’une partie du Québec est inondé. Dans la région, seul le lac Champlain menace avec ses vents et ses vagues.

À Saint-Armand, dans le secteur de Philipsburg, des digues préventives ont été installées sur l’avenue Champlain, qui longe la rive. Le niveau du lac était de 30,69 mètres (ou 100,69 pieds), samedi midi, selon le site de surveillance de la crue des eaux, de la Sécurité publique du Québec, et celui du service de prévision hydrologique, dont les données sont recueillies à Rouses Point, aux États-Unis.

Le seuil d’inondation mineure a donc été atteint. « On a un programme en phases pour l’installation de digues afin de protéger les citoyens, expliquait vendredi le directeur du service des incendies de Saint-Armand, Andrew Monette. On a installé la première phase mercredi, soit une digue de roches longue de 150 mètres sur l’avenue Champlain. On ne sait pas si on va déployer la deuxième phase. »

Environ 1500 poches de sable ont déjà été installées devant des résidences en prévention, mais personne n’a été évacué. Les pompiers et une poignée de bénévoles les avaient remplies, jeudi.

Samedi midi, il n’était toujours pas question d’installer de digue plus importante. Le seuil d’inondation était toujours mineur. « Pour le moment, les digues temporaires font le travail, souligne la directrice générale de la municipalité, Martine Loiselle. Aujourd’hui, ce sont surtout les vents qui créent des vagues. »

Les vagues provoquées par le vent s’écrasent sur la chaussée, ce qui peut causer des dommages. « Tout est sous contrôle pour le moment, assure Mme Loiselle. La crue des eaux s’est stabilisée. Ce sont des vents d’ouest qui sont forts. »

La circulation est toujours possible sur l’avenue Champlain, mais elle se fait sur une seule voie dans certains secteurs.

Si le niveau de l’eau dépasse 101 pieds, la phase deux sera enclenchée, ajoute Mme Loiselle.

Sur les rives de la baie Missisquoi du lac Champlain, certains campings de Venise-en-Québec sont inondés. C’est le cas du Domaine du lac et du camping Plage Venise. Selon nos informations, les inondations ne sont pas critiques. Les roulottes étaient sauves encore samedi midi, mais les propriétaires des roulottes et de campings se croisaient les doigts pour que l’eau cesse de monter.

Le camping Plage Venise est l’un de ceux touchés par des inondations mineures.

Bolton-Ouest

Les pluies du printemps ont fait des dommages ailleurs sur le territoire. Le chemin Paramount, à Bolton-Ouest, est devenu impraticable. Comme l’indiquait La Voix de l’Est samedi, la municipalité a conseillé jeudi aux occupants de la soixantaine de résidences du secteur de quitter leur domicile puisque les véhicules d’urgence ne peuvent pas intervenir en cas de problème.

L’avis touche les résidants des rues Paramount, au nord de Glenview, de la Tour, des Hauteurs, des Appalaches, Gauvin, Laporte, Crow Hill, du Vallon et Dumouchel et tout le secteur du mont Gauvin à Saint-Étienne-de-Bolton.

Seulement une vingtaine de résidences ont été évacuées volontairement par les citoyens vendredi. Une visite du secteur était prévue samedi vers 15 h 30 par les autorités de Bolton-Ouest. La situation est demeurée la même. 

« Vendredi, on n’a pas eu tant de pluie, ça a donné un petit coup de main, confie le directeur général de Bolton-Ouest, Jean-François Grandmont. On pouvait se rendre, difficilement par contre, avec un véhicule 4 x 4. » Un véhicule de promenade de plus petite taille ne pouvait pas circuler sans s’enliser.

La pluie tombant samedi n’a pas amélioré la situation. « Ce qu’on souhaite, c’est qu’il arrête de mouiller et qu’on puisse aplanir les grosses bosses pour que les autos puissent circuler de nouveau. Mais quand on fait des travaux en haut, ça brise en bas. Et avec la pluie, c’est rien de bon. Même si on recharge avec la pierre, la pierre glisse et ça fait un trou suivi d’une bosse. »

Les véhicules d’urgences sont toujours dans l’impossibilité d’emprunter le chemin Paramount. Les véhicules 4 x 4 sont encore capables d’y circuler, mais avec difficulté.

Le directeur général espère rencontrer un représentant du ministère des Transports lundi puisque l’état du chemin demande une intervention particulière et rapide. Bolton-Ouest a par ailleurs fermé ses routes au transport lourd en raison de l’état de ses chemins, qui n’ont pas tous l’ampleur du chemin Paramount. 

La collecte des matières résiduelles de lundi est aussi annulée.