Le cadavre d'un pitbull sauvagement battu a été repêché des eaux de la rivière Missisquoi à Abercorn, mardi.

Cruauté animale à Abercorn : «Ils se sont carrément acharnés dessus»

«C'est digne d'un film d'horreur», lance Carl Girard, le directeur de la SPA des Cantons, qui a repêché mardi le cadavre d'un pitbull victime d'atrocités. Attaché à un bloc de béton, le chien gisait dans la rivière Missisquoi, sous le pont de la rue des Églises, à Abercorn. La Sûreté du Québec a ouvert une enquête pour cruauté animale.
C'est un homme s'affairant au nettoyage du terrain près des berges qui a fait la macabre découverte. Il a aussitôt avisé les policiers, qui ont demandé l'assistance de la SPA.
Lorsque le chien, un mâle de plus de deux ans, a été extirpé de l'eau, les autorités ont vite constaté qu'il avait été sauvagement battu. Son crâne avait été défoncé à coups de masse et on pouvait voir deux impacts de balle à la tête, un sous chaque oeil. «Ils ne l'ont pas juste tué. Le chien a la tête en bouillie. Ils se sont carrément acharnés dessus», dénonce M. Girard.
Tous les détails dans notre édition de jeudi