Cowansville en bref

Des panneaux d’arrêts demandés

Des citoyens réclament l’installation de panneaux d’arrêts sur la rue Larocque. Une pétition signée par une cinquantaine de personnes a été déposée à la séance du conseil de Cowansville, mardi soir. «Le comité de sécurité publique a regardé la demande et, mercredi, ils vont aller voir sur place pour voir ce qu’on peut faire», a assuré la mairesse Sylvie Beauregard. Le débit de la circulation sera notamment évalué.

Le règlement sur les avis publics modifié

Les élus de Cowansville souhaitent modifier le règlement de la Ville concernant la publication des avis publics dans les journaux. Depuis que la loi 122 a été adoptée à Québec, les municipalités peuvent arrêter de publier ces avis dans les journaux et les faire paraître plutôt en ligne. Cowansville avait choisi de ne pas prendre cette avenue. Pourtant, le nouveau règlement municipal permettra à l’administration de publier en ligne ou dans le papier. «On change pour publier une partie sur le numérique et garder une partie dans les journaux, souligne Sylvie Beauregard. On va continuer à en mettre, surtout ceux qui peuvent toucher plus de citoyens, mais on regarde la possibilité de continuer à avoir des publications avec le journal.» Un budget de 25 000 $ est prévu pour la publication des avis publics dans l’hebdomadaire local et de 6000 à 8000 $ pour les publicités, qui paraissent principalement dans La Voix de l’Est.

PPCMOI : un règlement adopté

Le conseil municipal de Cowansville a adopté un premier projet de règlement pour les projets particuliers de construction, de modification ou d’occupation d’un immeuble (PPCMOI). La Ville n’en ayant pas, elle pourra dorénavant avoir un règlement de base qui permettra de déterminer les critères à rencontrer avant de faire appel à cette procédure. Lorsqu’un projet déroge par exemple au règlement de zonage, la Ville peut utiliser les PPCMOI pour changer l’usage d’un seul projet plutôt que pour un secteur complet.

Des données en temps réel

Un nouveau système sera installé sur les véhicules du Service des infrastructures et des immobilisations de Cowansville. Les élus ont octroyé un contrat à Telus pour utiliser le système de gestion de flotte « Fleet complete » pendant trois ans pour un montant estimé à 64 363 $. Ce système permettra de connaître des données en temps réel sur l’utilisation des véhicules du département. Le service pourrait notamment savoir combien de bacs de recyclage sont recueillis, ou encore avoir des données sur le déneigement et l’épandage de sel. «C’est pour une meilleure gestion et une amélioration continue», fait savoir la mairesse Sylvie Beauregard.