Cowansville en bref

Résidence des Bâtisseurs : tenue de registre pour la phase 2

Treize personnes ont récemment signé les documents requis pour exiger la tenue d’un registre dans le cadre de la phase deux de la résidence des Bâtisseurs. 

Les propriétaires de la résidence pour retraités souhaitent construire un bâtiment de six étages plutôt que de quatre, comme le permet le zonage du secteur. 

Douze signatures étaient requises pour qu’un registre soit ouvert. Le registre pour s’opposer au changement de zonage devrait être tenu le 7 octobre. 

La date officielle et le nombre de signatures pour la zone concernée et les zones contigües n’ont pas encore été dévoilés par la Ville de Cowansville, qui était toujours en attente du directeur général des élections du Québec jeudi. 

Les locataires du premier bâtiment de la résidence sont comptabilisés dans le calcul, indique la greffière Julie Lamarche. Il n’est donc pas le même que pour la phase 1. 

Si le nombre minimal de signatures est atteint lors du registre, le conseil municipal devra organiser un référendum, refuser le changement de zonage ou renvoyer à la table à dessin le promoteur. 

Une première terrasse sur un toit

Le conseil municipal de Cowansville a accepté le projet de rénovation du restaurant Burger King, situé sur la rue du Sud, qui souhaite construire une terrasse sur son toit. 

« Ils refont les façades de l’immeuble à l’image de Burger King et, en plus, il y a une petite section, vers l’avant, où ils vont utiliser une partie de la toiture pour mettre quelques tables », explique l’inspectrice en bâtiments et chef d’équipe, Manon Moreau. 

Le permis sera bientôt délivré, si ce n’est déjà fait, pour que les travaux soient exécutés. 

Démission d’un directeur

La Ville de Cowansville devra se trouver un nouveau directeur de l’aménagement urbain et de l’environnement. 

Olivier Ricard, qui occupe ce poste depuis 2015, quitte ses fonctions dans deux semaines pour poursuivre sa carrière dans le privé. 

Son embauche, à l’époque, avait été contestée par une conseillère en raison de son manque d’expérience. Il a toutefois livré la marchandise, assure la mairesse Sylvie Beauregard. 

« Il est arrivé avec des idées, des pistes de solutions, une vision de développement et il y a plusieurs projets qui ont été mis en place pendant les quatre dernières années, souligne-t-elle. C’est un créatif. On a été heureux de travailler avec lui. Il a été un atout pour la ville. » 

M. Ricard a déposé sa démission le 21 août et il quittera Cowansville le 20 septembre, quelques jours après ses vacances. 

La Ville tente de lui trouver un successeur aussi dynamique, ajoute Mme Beauregard. 

Le dépôt des candidatures se termine vendredi.