Voici un graphique qui indique la progression des cas positifs de COVID-19 dans la région de l’Estrie.
Voici un graphique qui indique la progression des cas positifs de COVID-19 dans la région de l’Estrie.

Une troisième éclosion dans une résidence pour aînés de l’Estrie

Sherbrooke - Il y a maintenant 548 Estriens infectés par le coronavirus, une augmentation de 30 personnes par rapport aux 518 cas dévoilés lors du bilan de dimanche. Une neuvième personne est décédée des complications de son infection au coronavirus depuis dimanche sur le territoire du CIUSSS de l’Estrie-CHUS au cours des 24 dernières heures.

Une éclosion a été confirmée à la Résidence Ferland de Danville, une résidence privée pour aînés (RPA) comptant une vingtaine de chambres. Quatre résidants et un employé de cette RPA ont été déclarés positifs à la COVID-19, et quatre autres résidents sont toujours en attente de leur résultat de dépistage.

À LIRE AUSSI: Faits saillants du point de presse de François Legault du 6 avril

Deux décès à la résidence La Brunante à Racine

Cette éclosion en résidence est la troisième à survenir dans une RPA de l’Estrie.

La première est survenue au Manoir Sherbrooke. Celle-ci a touché 36 résidents et trois employés. Parmi eux, cinq personnes sont décédées des complications liées à la COVID-19.

La seconde éclosion est survenue à la RPA La Brunante, à Racine, où il y a eu six cas positifs et d’autres sont en investigation. Deux personnes en sont décédées au cours des derniers jours.

L’éclosion à la Résidence Ferland est donc la troisième confirmée en Estrie depuis le début de la pandémie au Québec.

« Jusqu’à présent en Estrie, les neuf personnes qui sont décédées avaient plus de 70 ans », indique la porte-parole du CIUSSS de l’Estrie-CHUS Annie-Andrée Émond.

Population sherbrookoise 

La Ville de Sherbrooke a atteint la barre des 200 cas confirmés de COVID-19. La population de Sherbrooke était de 169 136 personnes au 1er janvier dernier.

Par ailleurs, rappelons que le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a ouvert une première clinique désignée d’évaluation (CDÉ) pour accueillir des citoyens qui pourraient être atteints de la COVID-19 jeudi, et à Cowansville par la suite.

« Tout se passe bien dans les deux cliniques. On y reçoit une quarantaine de patients par jour. Une autre clinique ouvrira ses portes dans la région de Magog cette semaine », indique la porte-parole Annie-Andrée Émond.

Les hôpitaux en attente

Il y avait lundi après-midi 39 Estriens hospitalisés (deux de plus que dimanche) et neuf étaient traités aux soins intensifs (stable depuis le dernier bilan).

Les hôpitaux sherbrookois peuvent donc encore recevoir des patients. « On s’y prépare, on sait qu’on n’a pas encore atteint le pic », précise Mme Émond.

L’Estrie demeure au troisième rang des régions les plus touchées au Québec. En effet, la région la plus touchée est celle de Montréal avec 195,97 cas confirmés pour 100 000 habitants. La région de Laval suit avec 164,49 cas pour 100 000 habitants, suivie de l’Estrie avec 113,08 personnes touchées pour 100 000 habitants. La région sociosanitaire de la Mauricie-Centre-du Québec suit maintenant de peu avec 106,26 cas par 100 000 habitants.

Rappelons que, dans ce cas-ci, la « région de l’Estrie » ne représente pas la région administrative de l’Estrie, composée de la Ville de Sherbrooke et de six MRC situées tout autour (MRC du Granit, des Sources, Haut-Saint-François, Val-Saint-François, Coaticook et Memphrémagog). 

En effet, dans le domaine de la santé, les régions du Québec sont plutôt divisées en 18 régions sociosanitaires.

Lors de la création du CIUSSS de l’Estrie-CHUS le 1er avril 2015, deux MRC se sont ajoutées à la région sociosanitaire de l’Estrie. En plus des sept MRC de l’Estrie, on y retrouve maintenant celle de la Haute-Yamaska, où on retrouve la ville de Granby, ainsi que la MRC de la Pommeraie, incluant la ville de Bromont.

En résumé, la région sociosanitaire de l’Estrie représente une population d’environ 480 000 personnes réparties dans neuf MRC.