Les Blue Jays ont fermé boutique à Toronto en vue d’un voyage des plus inhabituels : une saison régulière de 60 matchs, sans une seule visite au Rogers Centre.
Les Blue Jays ont fermé boutique à Toronto en vue d’un voyage des plus inhabituels : une saison régulière de 60 matchs, sans une seule visite au Rogers Centre.

Une saison régulière de 60 matchs à l’étranger pour les Blue Jays

Les Blue Jays ont fermé boutique à Toronto lundi, en vue d’un voyage des plus inhabituels : une saison régulière de 60 matchs, sans une seule visite au Rogers Centre.

Ottawa a rejeté la demande de l’équipe de disputer des matchs à Toronto, disant qu’il n’est pas sécuritaire pour les joueurs de traverser souvent la frontière, en ces temps de pandémie.

Leur présence à Toronto s’est limitée à un bref camp, cette année. Les Jays devaient partir lundi soir, en vue de deux matchs préparatoires à Boston. Ils vont amorcer la campagne vendredi, à St. Petersburg.

Jouer dans un stade des ligues majeures est la préférence mais un site de ligue mineure est aussi considéré, tout comme des solutions hybrides.

«Nous voulons nous assurer que la santé et la sécurité sont une priorité, a déclaré le directeur général des Blue Jays, Ross Atkins. Les commentaires des joueurs et leur point de vue sont extrêmement importants pour nous.»

«Nous travaillons très fort avec le baseball majeur pour trouver les options les plus viables, réalistes et sécuritaires.»

Il a été rapporté que Camden Yards à Baltimore, le Nationals Park de Washington et le PNC Park de Pittsburgh sont des possibilités. Dans un communiqué, le président des Pirates, Travis Williams, a confirmé que son équipe discutait avec le baseball majeur et les Blue Jays.

Lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes, Atkins a déclaré que tel ou tel scénario pourrait amener des ajustements mineurs du calendrier.

Le premier match à domicile de l’équipe aura lieu le 29 juillet, contre Washington. On ne sait pas encore quand le club sera fixé quant au stade choisi.

«Hier serait génial, non ? Atkins a dit avec un sourire. Nous aimerions tous savoir dans quelle direction aller. Ce sera décidé aussi vite que possible, en veillant à ne pas négliger quoi que ce soit.»

Si on se tourne vers le Sahlen Field de Buffalo, il faudrait plusieurs ajustements pour que l’endroit ressemble à un site des ligues majeures.

Un stade des grandes ligues est plus attrayant : il aurait un vestiaire de taille adéquate, un éclairage approprié, des pièces d’entraînement et un espace pour les releveurs. Il y aurait toutefois des complications avec l’horaire du club qui joue normalement au stade.

Les joueurs essaient de se concentrer sur la saison. Les Blue Jays ont passé les deux dernières semaines au Rogers Centre et à l’hôtel relié au stade.

«Le temps passé à Toronto a été phénoménal, a dit Atkins. Nos joueurs ont vraiment développé un esprit de corps. Ils ont accuelli ça à bras ouverts. Vous pouvez sentir et voir la cohésion.»

Le gérant Charlie Montoyo a confié que 38 joueurs feraient le voyage à Boston.

Nate Pearson obtiendra le départ mardi soir au Fenway Park. Après le deuxième match à Boston, les Blue Jays organiseront un entraînement facultatif au Tropicana Field, jeudi.

Hyun-Jin Ryu débutera le match inaugural face aux Rays vendredi soir, suivi de Matt Shoemaker, samedi.