Dr Alain Poirier
Dr Alain Poirier

Une deuxième journée avec une faible augmentation de cas

Ce sont 27 Estriens de plus qui ont été déclarés positifs à la COVID-19 au cours des 24 dernières heures, faisant passer le nombre total de personnes malades dans la région de 377 à 404 jeudi après-midi.

Pour une deuxième journée de suite, il s’agit d’une augmentation beaucoup moins marquée que dans les deux dernières semaines. Pendant ce temps au Québec, on a noté une progression de 907 Québécois infectés pour atteindre 5518 malades lors du bilan de jeudi après-midi.

À LIRE AUSSI: L’Estrie passe au 3e rang

COVID-19: la transmission communautaire force la révision des critères de dépistage au Québec

Il pourrait s’agir d’un deuxième pas dans la bonne direction alors que l’Estrie demeure l’une des régions du Québec les plus touchées par les cas de COVID-19.

« Ça faisait quelques jours qu’on n’avait pas de progrès importants. Est-ce que c’est le premier jour de quelque chose d’intéressant? J’espère. On ne va pas applaudir tout de suite, il n’y a rien de gagné. Mais au moins ç’a ralenti », avait réagi mercredi en entrevue à La Tribune le directeur de la Santé publique de l’Estrie, le Dr Alain Poirier. 

La ville de Sherbrooke demeure la plus touchée avec 151 personnes infectées, suivies par les MRC de la Haute-Yamaska et de la Pommeraie (133 cas au total). Viennent ensuite les MRC de Memphrémagog et du Val-Saint-François avec 49 cas chacune, Coaticook (9 cas), Granit (10 cas), Haut-Saint-François (10 cas) et des Sources (2 cas).

Rappelons que, dans ce cas-ci, la « région de l’Estrie » ne représente pas la région administrative de l’Estrie, composée de la Ville de Sherbrooke et de six MRC situées tout autour (MRC du Granit, des Sources, Haut-Saint-François, Val-Saint-François, Coaticook et Memphémagog). 

En effet, dans le domaine de la santé, les régions du Québec sont plutôt divisées en 18 régions sociosanitaires.

Lors de la création du CIUSSS de l’Estrie-CHUS le 1er avril 2015, deux MRC se sont ajoutées à la région sociosanitaire de l’Estrie. En plus des sept MRC de l’Estrie, on y retrouve maintenant deux autres MRC, soit celle de la Haute-Yamaska, où on retrouve la ville de Granby, ainsi que la MRC de la Pommeraie, incluant la ville de Bromont.

En résumé, la région sociosanitaire de l’Estrie représente une population d’environ 480 000 personnes réparties dans neuf MRC.

Finalement, on peut noter que le Centre-du-Québec compte quant à lui 54 cas confirmés de personnes infectées à la COVID-19, dont 37 dans la MRC de Drummond.

+

« Des mesures de protection seront mises en place dans ces cliniques afin de recevoir toutes ces personnes tout en limitant les risques pour les autres usagers et pour le personnel soignant », a expliqué la Dre Suzanne Gosselin, directrice adjointe des services professionnels au CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Une première clinique consacrée à la COVID-19 ouvre ses portes

La transmission du coronavirus est maintenant active au sein de la population. Pour réduire les risques de transmission au sein de la population et pour éviter que les patients peut-être atteints de la COVID-19 se rendent dans les salles d’urgence ou dans les différentes cliniques médicales une première clinique désignée d’évaluation (CDÉ) a ouvert ses portes jeudi à Sherbrooke.

Cette clinique a pour but d’assurer un accès uniquement aux personnes atteintes de la COVID-19 pour ainsi réduire les risques de transmission au sein de la population. Ainsi, les personnes souffrant peut-être de la COVID-19 ne se rendront dans les salles d’urgence ou dans les différentes cliniques médicales, mais à un seul et même endroit.

Cette clinique a pour mandat de faire l’évaluation médicale de toute personne qui présente des symptômes d’allure grippale de gastro-entérite ou qui est atteinte de la COVID-19 et qui doit obtenir des soins de santé en première ligne qui ne peuvent lui être prodigués par téléphone.

Les médecins de cette clinique pourront aussi effectuer des tests de dépistage s’ils le jugent pertinent.

« Des mesures de protection seront mises en place dans ces cliniques afin de recevoir toutes ces personnes tout en limitant les risques pour les autres usagers et pour le personnel soignant », a expliqué la Dre Suzanne Gosselin, directrice adjointe des services professionnels au CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Pendant ce temps, des ententes sont en train de s’organiser avec des groupes de médecine de famille (GMF) de toute la région pour qu’ils puissent recevoir des patients orphelins pendant la période de la crise de la COVID-19.

D’autres cliniques du même genre seront graduellement déployées dans les autres territoires du CIUSSS de l’Estrie-CHUS. En effet, la mise en place des cliniques désignées d’évaluation résulte d’une orientation nationale du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

La clinique désignée d’évaluation (CDÉ) de Sherbrooke est située au 1280, rue King Est. Elle sera ouverte tous les jours, de 8 h 30 à 20 h 30. Elle sera accessible sur rendez-vous uniquement. Pour obtenir un rendez-vous, il faut joindre le 1877 644-4545.  Marie-Christine Bouchard