Les locaux du Centre de pédiatrie sociale de Gatineau, dans le Vieux-Hull. 

«Un sentiment d'urgence» pour soutenir les familles au Centre de pédiatrie sociale de Gatineau

Le Centre de pédiatrie sociale de Gatineau (CPSG) doit conjuguer avec «un sentiment d'urgence» pour continuer de soutenir des centaines de familles vulnérables pendant la crise de la COVID-19. Sans pouvoir les accueillir physiquement, l'organisme met tout en œuvre pour garder le contact et assurer les suivis nécessaires grâce au télétravail.

La directrice clinique du CPSG, la Dre Anne-Marie Bureau, ne cache pas que la situation n'est pas évidente. «C'est le jour et la nuit, dit-elle. Il n'y a rien qui est pareil. Les centres de pédiatrie sociale sont des centres de proximité, on est un service qui est essentiel et là, nos portes sont fermées.»

Il n'est toutefois pas question pour l'équipe des centres du Vieux-Gatineau et du Vieux-Hull de baisser les bras. «Tout le monde est au bout du fil, on fait des appels à nos familles, assure la Dre Bureau. […] Tout le monde est préoccupé, parce qu'avec la fermeture des écoles, pour nous, il y a un sentiment d'urgence.»

La Dre Bureau note qu'il y a présentement «deux grands soucis» sur lesquels le CPSG se concentre. «C'est la dernière semaine du mois, souligne la directrice clinique du CPSG. Les enfants avait des petits déjeuners à l'école, […] alors il y a une insécurité alimentaire. On s'inquiète que nos famille n'aient pas à manger cette semaine, alors on fait des démarches avec Moisson Outaouais. L'autre inquiétude, c'est le stress. Il y a déjà un haut niveau de stress dans ces familles-là en temps normal, donc avec la pandémie, c'est multiplié par 1000.»

Pendant que les intervenants appellent les familles, des vidéos sont publiées sur la page Facebook du CPSG pour donner des idées d'activités afin d'occuper les enfants. On y propose notamment une visite virtuelle du musée du Louvre ou encore des projets de bricolage.

L'organisme souhaite aussi déployer une plateforme permettant d'effectuer des rencontres virtuelles «pour qu'au moins les familles continuent d'avoir un suivi, parce qu'il y a des enfants et des parents qui ne vont pas bien», indique la Dre Bureau. «On a une équipe extrêmement engagée qui est prête à faire autrement», ajoute-t-elle.

Les familles peuvent joindre le centre du Vieux-Hull au 819-600-1661 et celui du Vieux-Gatineau au 819-643-3000.