Chaque jour entre 11h et 19h, les personnes de tout âge des territoires de la Haute-Yamaska et de la Pommeraie peuvent se présenter au nouveau centre désigné de dépistage, situé au Cégep de Granby, rue Saint-Jacques, pour réaliser un test de dépistage de la COVID-19.
Chaque jour entre 11h et 19h, les personnes de tout âge des territoires de la Haute-Yamaska et de la Pommeraie peuvent se présenter au nouveau centre désigné de dépistage, situé au Cégep de Granby, rue Saint-Jacques, pour réaliser un test de dépistage de la COVID-19.

Un nouveau centre désigné de dépistage à Granby

Depuis mardi, les personnes présentant un ou plusieurs symptômes de la COVID-19 peuvent aller passer un test de dépistage sans rendez-vous au tout nouveau centre aménagé au Cégep de Granby, a fait savoir le Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux (CIUSSS) de l’Estrie.

Chaque jour entre 11h et 19h, les personnes de tout âge des territoires de la Haute-Yamaska et de la Pommeraie peuvent se présenter à ce centre désigné de dépistage (CDD) pour réaliser un test de dépistage de la COVID-19, à condition de présenter un ou plusieurs symptômes de la maladie, à savoir de la fièvre, une toux récente ou une augmentation de la toux chronique, des difficultés respiratoires ou une perte soudaine de l’odorat et du goût.

Les personnes présentant une combinaison d’au moins deux des symptômes, tels que le mal de gorge, la diarrhée, des douleurs musculaires, un mal de tête, une fatigue importante ou une perte d’appétit, sont également admises.

Auparavant, la population devait communiquer par téléphone avec la santé publique pour prendre rendez-vous pour un test de dépistage. Ceux-ci n’étaient toutefois effectués qu’auprès des personnes symptomatiques revenues d’un voyage à l’étranger ou qui avaient été en contact étroit avec une personne confirmée positive ou dans un milieu d’éclosion reconnu par la Direction de la santé publique.

«Désormais, on procède aux tests dans un contexte de transmission communautaire élargie dans un contexte de déconfinement progressif», explique Nancy Desautels, coordonnatrice à la sécurité publique et aux mesures d’urgence au CIUSSS de l’Estrie.

Ce faisant, des personnes qui ne pouvaient auparavant être testées, même symptomatiques, pourront désormais en avoir le coeur net. C’est notamment le cas des enfants, qui ont désormais accès au dépistage.

«Augmenter la réalisation de tests chez les personnes présentant des symptômes est la meilleure stratégie pour mieux contrôler le nombre de cas confirmés lors d’un déconfinement. On teste pour trouver des cas positifs, on identifie leurs contacts, on remonte la chaîne de transmission et on isole les personnes atteintes pour éviter de propager le virus», note Robin-Marie Coleman, présidente-directrice générale adjointe du CIUSSS de l’Estrie – CHUS.

Jusqu’à 100 tests par jour

Situé au Cégep de Granby, rue Saint-Jacques, le CDD sera voisin de la clinique désignée d’évaluation (CDÉ) qui s’y trouve déjà et à laquelle on n’a accès que sur rendez-vous.

Ce faisant, un pré-triage sera effectué à l’accueil par un employé, qui transmettra ensuite les consignes de circulation et de sécurité aux visiteurs des deux lieux de dépistage, considérés par le CIUSSS comme des zones chaudes.

Le CDD de Granby permettra de réaliser jusqu’à 100 nouveaux tests chaque jour.

«C’est vraiment une capacité maximale et non une moyenne, précise Mme Desautels. Ça veut dire que si on atteint la centaine de tests à la fin d’une journée, il serait possible qu’on refuse des personnes qui se présenteraient en début de soirée.»

C’est entre autres pour cette raison que les personnes asymptomatiques ne sont pas encore admissibles au dépistage. «D’une part, parce qu’on a un quota de tests dans les régions, et d’autre part, parce qu’on prévoit la mise en place d’autres mesures pour mesurer le niveau d’immunité collective», renchérit la coordonnatrice.

Selon cette dernière, il devrait être possible d’obtenir les résultats d’un test dans les 24 à 48 heures suivant son administration. Advenant un diagnostic positif, la santé publique communiquera avec le patient et le protocole de suivi s’enclenchera.

Le CIUSSS de l’Estrie estime qu’avec ses deux nouveaux centres, qui s’ajoutent aux autres lieux où sont offerts des tests de dépistages, on sera en mesure d’avoir un assez large volume de tests pour répondre à la demande de son territoire, c’est pourquoi il n’est pas dans les plans présentement d’ouvrir un autre centre désigné de dépistage, cette fois près de la clinique désignée d’évaluation de Cowansville.

La situation demeure toutefois sous constante réévaluation, assure-t-on.

237 cas positifs dans la région

Selon les plus récentes données fournies par le CIUSSS de l’Estrie, lundi, 237 cas positifs de la COVID-19 ont été recensés au total sur les territoires combinés des RSL de La Haute-Yamaska et de La Pommeraie.

Du nombre, 142 l’ont été à Granby, 29 à Bromont, 24 à Farnham et 22 à Cowansville. On en a également dénombré 16 à Brigham, 15 Shefford et 11 à Lac-Brome. Les autres municipalités comptent 6 cas ou moins, voire aucun.