La STO a confirmé vendredi soir qu’un deuxième cas positif de COVID-19 a été détecté dans ses rangs.
La STO a confirmé vendredi soir qu’un deuxième cas positif de COVID-19 a été détecté dans ses rangs.

Un deuxième cas de COVID-19 à la STO

La Société de transport de l’Outaouais (STO) a confirmé vendredi soir qu’un deuxième cas positif de COVID-19 a été détecté dans ses rangs.

Selon le transporteur public, il s’agit d’un chauffeur qui était déjà en isolement. Sa dernière présence à son lieu de travail remonte au 3 avril. 

«Les employé(e)s ayant été en contact étroit avec cette personne ont déjà été identifiés et ceux-ci surveillent leurs symptômes. La STO a toutefois demandé à un collègue de se placer en isolement», indique le transporteur gatinois. 

La STO précise que pour chaque cas confirmé d’employé de la STO atteint de la COVID-19, une enquête est déclenchée «afin d’identifier les risques possibles de contamination pour les collègues de travail de la personne affectée et de la clientèle». 

«Lorsque les conclusions de l’enquête démontrent qu’il n’y a aucun risque pour la clientèle, nous ne divulguerons que les informations minimales concernant le cas, et ce, pour respecter le droit à la protection des renseignements personnels et ainsi protéger l’identité de l’employé en question», ajoute la STO. 

La STO profite de l’occasion pour rappeler à ses usagers qu’ils doivent utiliser la porte arrière pour entrer et sortir des autobus. La distanciation de deux mètres doit aussi être respectée entre le chauffeur et la clientèle. 

La STO rappelle qu’elle désinfecte quotidiennement les autobus de sa flotte.