Un nouveau centre de dépistage de la COVID-19, fonctionnant sur rendez-vous, sera mis sur pied ce jeudi 8 octobre au pavillon Roger-Bédard, au parc Daniel-Johnson, à Granby.
Un nouveau centre de dépistage de la COVID-19, fonctionnant sur rendez-vous, sera mis sur pied ce jeudi 8 octobre au pavillon Roger-Bédard, au parc Daniel-Johnson, à Granby.

Un centre de dépistage sur rendez-vous sera aménagé à Granby

Billie-Anne Leduc
Billie-Anne Leduc
La Voix de l'Est
Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Un nouveau centre de dépistage de la COVID-19, fonctionnant sur rendez-vous, sera mis sur pied dès ce jeudi 8 octobre à l'intérieur du pavillon Roger-Bédard, situé au parc Daniel-Johnson à Granby, a annoncé le CIUSSS de l’Estrie-CHUS, lundi.

«On souhaite offrir la possibilité à des clientèles identifiées, qui doivent prendre un rendez-vous, ou qui en ont déjà un de prévu, de passer un test de COVID-19. Parfois aussi des citoyens ciblés par la santé publique», a indiqué le directeur général du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, Stéphane Tremblay lors d’une conférence de presse.

Ce centre de dépistage, une gracieuseté de la Ville de Granby, facilitera également l’accès au test à des personnes qui n’ont pas la capacité de se mobiliser au centre de dépistage régional situé à Bromont.

Ce centre sera «en démarrage» et le calendrier de l’offre de services sera dévoilé «au cours des prochains jours», a spécifié M. Tremblay. Il ne sera donc pas nécessairement ouvert 7 jours sur 7, et sera modulé selon les besoins précis.

Le centre de dépistage de Bromont reste quant à lui ouvert 7 jours sur 7, sans rendez-vous.

Temporaire

Selon le maire de Granby, Pascal Bonin, il est toutefois déjà convenu que l'aménagement du centre de dépistage au pavillon Roger-Bédard (chalet des patineurs) sera temporaire. 

«On comprends qu'on va avoir besoin du chalet cet hiver. Ce n'est pas la place permanente. Mais j'apprécie le fait qu'on pourra au moins se faire dépister sur le territoire», a-t-il commenté lundi soir, à l'issue de la séance du conseil municipal. 

Pascal Bonin dit être convaincu que le moyen privilégié pour combattre la COVID-19 demeure le dépistage.

Il dit par ailleurs être en communication avec la direction du CIUSSS de l'Estrie-CHUS afin d'identifier un site qui soit plus approprié à long terme pour l'ouverture d'un centre. 

Outre le chalet des patineurs et le pavillon du tennis St-Luc, d'autres locaux ont aussi été ciblés. Une analyse est en cours afin de déterminer l'emplacement final. 

«C'est sûr que le chalet des patineurs est un endroit qui ferait leur affaire de façon permanente. (...) Mais le parc Daniel-Johnson est un endroit central pour la marche et le patin. On n'est pas chaud de l'offrir pour tout l'hiver parce que ça (l'activité physique) pourrait devenir un exutoire très important pour les citoyens. On ne veut pas nécessairement monopoliser l'endroit, alors qu'il ne se passe pas grand chose l'hiver au tennis St-Luc», dit-il. 

Chose certaine, le maire croit que sa virulente sortie publique de la semaine dernière pour dénoncer la décision de la Santé publique, qui avait annoncé ne pas ouvrir de centre de dépistage à Granby avant la fin octobre, a fait bouger les choses.

Le centre de dépistage de Bromont reste ouvert 7 jours sur 7, sans rendez-vous.