Le préfet de la MRC de la Haute-Yamaska, Paul Sarrazin.
Le préfet de la MRC de la Haute-Yamaska, Paul Sarrazin.

Programme d’aide d’urgence aux PME: 1,1 M $ pour la MRC de la Haute-Yamaska

Nicolas Bourcier
Nicolas Bourcier
La Voix de l'Est
La MRC de la Haute-Yamaska recevra 1 102 768 $ de l’enveloppe de 150 M$ du programme d’aide financière d’urgence aux petites et moyennes entreprises du gouvernement du Québec.

Ce montant sera distribué parmi les entreprises admissibles qui éprouvent des difficultés financières en raison de la pandémie de coronavirus et qui ont besoin de liquidité d’un montant inférieur à 50 000$.

Le volet Entrepreneuriat Haute-Yamaska de Granby Industriel a été mandaté par la MRC pour recevoir les demandes d’aide financière. Les mécanismes pour déposer une demande seront peaufinés au cours des prochains jours et seront diffusés sur les sites web des deux organismes.

Les sommes seront distribuées sous forme de prêt ou de garantie de prêt aux organismes admissibles : les entreprises de tous les secteurs d’activités, les coopératives, les organismes sans buts lucratifs (OSBL) et les entreprises d’économie sociale qui réalisent des activités commerciales.

Pour être admissibles, ces organismes doivent être actifs au Québec depuis au moins un an. Ils doivent aussi être fermés temporairement, susceptibles de fermer ou montrer des signes de fermeture et démontrer un lien de cause à effet entre leurs problèmes financiers et la pandémie de COVID-19.

L’aide financière devra servir à pallier un manque de liquidité venant de l’impossibilité (ou d’une importante réduction de la capacité) de livrer des biens et services ou des marchandises ou venant d’un problème d’approvisionnement en matières premières ou en produits.

Les entreprises qui sont sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies ou de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité ne sont pas admissibles au programme.

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation a d’ailleurs prolongé de deux ans le Fonds local d’investissement (FLI) de la MRC, dont le service est assuré par Entrepreneuriat Haute-Yamaska.

L’achat local pour passer à travers la crise

La MRC de la Haute-Yamaska a par ailleurs mis sur pied le Comité stratégique de veille économique de la Haute-Yamaska qui a comme mandat de recueillir et de diffuser l’information essentielle aux entreprises et aux organismes communautaires durant la pandémie et favoriser une relance économique rapide lorsque le gouvernement donnera le feu vert.

«Malgré la gravité de la situation, c’est rassurant de constater que tous sont déterminés à travailler ensemble pour passer au travers cette crise. Je tiens à remercier sincèrement les différents intervenants qui ont accepté de se joindre à ce Comité et de participer à cet exercice de concertation régionale orchestré par la MRC», explique par voie de communiqué le préfet de la MRC, Paul Sarrazin.

Le comité s’est penché sur la mobilisation entourant l’achat local, notamment sur l’efficacité et la créativité des initiatives des secteurs agroalimentaires et de la restauration afin de maintenir leurs activités.

«Il faut continuer dans cette voie. Maintenant plus que jamais, nous devons encourager l’achat local», plaide M. Sarrazin.