Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’arrivée de 54 000 doses de vaccins contre la COVID-19 va permettre à des milliers Estriens de se faire vacciner plus tôt que prévu, et ce, au moment où la région enregistre un bond important du nombre de cas, incluant les variants.
L’arrivée de 54 000 doses de vaccins contre la COVID-19 va permettre à des milliers Estriens de se faire vacciner plus tôt que prévu, et ce, au moment où la région enregistre un bond important du nombre de cas, incluant les variants.

Plus de vaccins plus rapidement en Estrie

Alain Goupil
Alain Goupil
La Tribune
Article réservé aux abonnés
L’arrivée de 54 000 doses de vaccins contre la COVID-19 va permettre à des milliers Estriens de se faire vacciner plus tôt que prévu, et ce, au moment où la région enregistre un bond important du nombre de cas, incluant les variants.

Grâce à l’arrivée de ces nouvelles doses, tous les Estriens âgés de 65 ans et plus qui désirent être vaccinés seront en mesure de l’être d’ici la fin du mois d’avril.

Afin d’accélérer la cadence, tous les citoyens de 65 ans et plus qui ont déjà un rendez-vous prévu en mai ou juin recevront un appel du CIUSSS de l’Estrie – CHUS pour le devancer au mois d’avril. Cette mesure viserait près de 10 000 citoyens.

« Notre objectif est de vacciner cette tranche d’âge plus tôt et de ramener l’ensemble de ces rendez-vous au mois d’avril. Dès maintenant, les 65 ans et plus peuvent déplacer leur rendez-vous. », a exprimé le directeur de la campagne de vaccination en Estrie, Jean Délisle, lors de la mêlée de presse hebdomadaire.

De plus, à compter du jeudi 8 avril, toutes les personnes âgées de 60 ans et plus pourront prendre un rendez-vous afin de se faire vacciner.

Des 54 000 doses de vaccin que l’Estrie s’apprête à recevoir, on compte 34 740 doses du vaccin Pfizer, 13 200 d’AstraZeneca, 4600 de Moderna et 2100 seront réservées aux pharmacies communautaires.

Toutes ces nouvelles doses seront administrées durant les semaines du 5 et du 12 avril.

Pour le moment, seuls les vaccins des compagnies Pfizer ou Moderna sont offerts dans les centres de vaccination avec rendez-vous.

Quant aux doses du controversé vaccin AstraZeneca, elles seront disponibles sans rendez-vous dans six centres de vaccination. Pour obtenir ce vaccin, les personnes devront se procurer un coupon d’accès disponible aux lieux de vaccination. Les six sites en question sont ceux situés à Val-des-Sources, Cowansville, Granby, Lac-Mégantic, Magog et Sherbrooke.

Rappelons que certains critères sont exigés en ce qui concerne l’AstraZeneca sans rendez-vous : être âgé de 55 ans ou plus et ne pas être immunodéprimé ou immunosupprimé.

Un soutien téléphonique a été mis en place par le CIUSSS de l’Estrie – CHUS afin de répondre aux questions des citoyens au 1 877-644-4545.

À ce jour, un peu plus de 79 000 personnes ont reçu au moins une dose du vaccin contre la COVID-19 en Estrie. Ce nombre pourrait donc franchir le cap des 100 000 d’ici la fin du mois.

Hausse des cas

Pendant ce temps, le nombre de cas de COVID-19 déclarés en Estrie a connu une hausse importante au cours des dernières heures avec 37 nouvelles infections. Cela représente 21 cas de plus que la veille. On ne signale toutefois aucun nouveau décès.

Le nombre de patients hospitalisés à cause de la maladie a légèrement augmenté, passant de 11 à 14, dont un seul aux soins intensifs.

Selon le dernier bilan disponible, l’Estrie compte 217 cas actifs, dont 82 à Sherbrooke.

L’évolution des variants poursuit sa progression avec 37 nouveaux cas et 18 variants présomptifs au cours des dernières heures. Le nombre de cas de variants confirmés après séquençage s’établit à 23, tandis que les cas présomptifs après criblage grimpent à 167.