La Voix de l’Est
Nicolas Luppens, coordonnateur de l’organisme Action plus Brome-Missisquoi, rappelle que les prestataires de l’aide sociale ont souvent recours aux banques alimentaires, aux soupes populaires et aux organismes communautaires pour survivre, ce qui est grandement compliqué en période de confinement.
Nicolas Luppens, coordonnateur de l’organisme Action plus Brome-Missisquoi, rappelle que les prestataires de l’aide sociale ont souvent recours aux banques alimentaires, aux soupes populaires et aux organismes communautaires pour survivre, ce qui est grandement compliqué en période de confinement.

Personnes assistées sociales: appel à la souplesse et à la solidarité

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
La province entre dans une « pause généralisée », deuxième phase d’isolement pour endiguer la propagation du coronavirus. Faisant écho au Front commun des personnes assistées sociales du Québec, l’organisme Action Plus Brome-Missisquoi rappelle que, même en temps de crise, les plus vulnérables demeurent les moins nantis.