La progression de la COVID-19 continue de se stabiliser en Estrie avec une augmentation de six cas depuis la veille, portant le total à 803 personnes atteintes.
La progression de la COVID-19 continue de se stabiliser en Estrie avec une augmentation de six cas depuis la veille, portant le total à 803 personnes atteintes.

Pas d’exode du personnel au CIUSSS de l’Estrie

La progression de la COVID-19 continue de se stabiliser en Estrie avec une augmentation de six cas depuis la veille, portant le total à 803 personnes atteintes. Toutefois, un nouveau décès est à déplorer, ce qui porte le bilan à 24 personnes ayant succombé aux complications du coronavirus.

Ce nouveau décès est survenu à la Résidence Ferland, de Danville, une résidence privée pour aînés (RPA) comptant une trentaine de résidents dont au moins 24 ont été testés positifs à la COVID-19, portant le total à six décès dans la résidence. Cette dernière se trouve d’ailleurs sur la «liste rouge» du gouvernement provincial, dans sa liste de CHSLD et de RPA sous haute surveillance en raison de l’importance de l’éclosion. Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS assure les services dans la résidence pour le moment, le personnel régulier ayant été également testé positif à la COVID-19.

À LIRE AUSSI: Troisième journée sans nouveau décès en Estrie

Legault réitère sa demande pour plus de personnel en santé : «On a besoin de vous» [VIDÉO]

La santé publique n'obligera pas le port du masque artisanal, mais il sera «fortement recommandé»

Jeudi, le gouvernement Legault a déploré que 9500 travailleurs soient désormais absents du réseau de la santé, un nombre en constante augmentation, alors que 800 personnes de plus se sont ajoutées à cette longue liste d’absentéisme dans la journée de mercredi seulement.

La situation est beaucoup plus stable du côté du CIUSSS de l’Estrie-CHUS. « Nous ne notons aucun enjeu concernant les employés qui se seraient retirés en lien avec des refus de travail. Notre personnel retiré est surtout en lien avec l’application des directives de l’INSPQ concernant un membre du personnel testé positif à la COVID-19, un cas avec un contact confirmé, un employé immunodéprimé ou une femme enceinte », indique la porte-parole de l’établissement Geneviève Lemay.

« Nous observons une stabilité du nombre d’employés en absence ayant des prestations d’assurance salaire ou de CNESST par rapport à la même période l’an dernier. Toutefois, à ces absences s’ajoutent les travailleurs testés positifs à la COVID-19 (129 personnes à ce jour) qui sont retirés ainsi que les employés immunodéprimés (110 personnes) et les femmes enceintes (89 femmes) à réaffecter », indique Mme Lemay.

Par ailleurs, mercredi, le gouvernement de François Legault a demandé aux médecins spécialistes des autres régions du Québec d’offrir des disponibilités pour venir travailler dans les CHSLD de Montréal pour une période d’au moins sept jours consécutifs.

Mercredi, une vingtaine de médecins spécialistes avaient offert leur contribution. Aucun d’entre eux n’avait encore été appelé jeudi matin.

De la deuxième à la sixième place

Il n’y a toujours aucune éclosion dans les grands CHSLD du CIUSSS de l’Estrie-CHUS. Quant aux éclosions dans les résidences privées pour aînés, elles sont considérées sous contrôle.

L’Estrie est en voie de devenir la sixième région la plus touchée du Québec avec 162,83 cas confirmés par 100 000 habitants, presque nez à nez avec la région sociosanitaire de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine avec 161,62 cas par 100 000 habitants. Rappelons que l’Estrie a été la seconde région la plus touchée au Québec pendant plusieurs semaines après l’île de Montréal. En comparaison, les régions de Montréal et de Laval comptent maintenant 480,1 et 523 cas confirmés par 100 000 habitants.