Céder à la frénésie printanière serait une «grave erreur», a indiqué le maire de Bromont, Louis Villeneuve.
Céder à la frénésie printanière serait une «grave erreur», a indiqué le maire de Bromont, Louis Villeneuve.

Pas d’événements publics d’ici septembre à Bromont

«Ce n’est pas parce que le beau temps est de retour qu’on doit rouvrir les vannes. Le coronavirus n’a pas disparu. On ne doit surtout pas baisser notre garde», a indiqué en entrevue le maire de Bromont, Louis Villeneuve. En ce sens, les élus bromontois ont entériné lundi une résolution interdisant tous les événements, manifestations publiques ou rassemblements sur le territoire de la municipalité jusqu’au 31 août.

Cette série de mesures est incontournable pour traverser la crise actuelle, a indiqué Louis Villeneuve. «On a tout arrêté parce que c’est nécessaire. Pas par plaisir. On a hâte que les activités reprennent ici à Bromont. Ce n’est pas parce qu’on ne veut pas voir de monde. On est une ville touristique. Mais un moment donné, il faut faire les choses dans l’ordre.»

Outre les rassemblements publics, «l’accès aux modules de jeux, incluant les modules du skate park et aux infrastructures sportives et récréatives, est interdit jusqu’à nouvel ordre», stipule la résolution adoptée lors de la séance du conseil.

Selon le maire, céder à la frénésie printanière serait une «grave erreur». «Il ne faut pas être en panique. Il faut juste être certains, vraiment, qu’on ne reviendra pas en arrière. Car, si on fait ça, ici comme ailleurs, on sera tous perdants. Donc, respirons par le nez et allons-y tranquillement pour nous assurer que notre économie va reprendre.»

Sentiers

Bromont vient d’ouvrir une partie de ses sentiers, uniquement à ses citoyens. Une forte affluence a été enregistrée dans ces portions du vaste circuit le week-end dernier. Aucun débordement majeur n’a été signalé, a mentionné le maire.

«Seulement dans la piste C1, une des plus populaires de notre réseau, on a eu environ 600 personnes durant la fin de semaine. Il y a eu quelques individus interpellés, mais en général, ça s’est bien passé. Les gens ont respecté les mesures de distanciation. C’est très positif.»

Il n’est toutefois pas envisagé d’ouvrir davantage de sentiers à court terme. «C’est beau rouvrir, mais il faut être capable d’avoir les patrouilleurs pour contrôler les accès», a dit Louis Villeneuve.

Les Bromontois ont par ailleurs commencé à s’approprier la carte citoyenne électronique. Une nouveauté qui leur permet de s’identifier via l’application B-CITI pour accéder aux écocentres de la MRC Brome-Missisquoi et aux sentiers du Parc des sommets. «Le week-end dernier a été un bon test, a indiqué le maire. On va raffiner nos méthodes pour s’assurer que les citoyens puissent utiliser l’outil technologique au maximum.»

Les directeurs des services municipaux doivent élaborer, au cours des jours à venir, un plan de réouverture graduelle «des réseaux de sentiers, de certains stationnements et de certains espaces publics dans le respect des mesures proposées par la Direction de la santé publique.»