Ces derniers jours, Metro a remis à des employés une lettre afin que chaque travailleur ou travailleuse concernée soit «autorisé(e) par les forces de l’ordre ou les autorités locales à circuler entre sa résidence et son lieu de travail».
Ces derniers jours, Metro a remis à des employés une lettre afin que chaque travailleur ou travailleuse concernée soit «autorisé(e) par les forces de l’ordre ou les autorités locales à circuler entre sa résidence et son lieu de travail».

Metro prépare ses employés de la région de Québec à un confinement plus sévère

Metro Richelieu, qui détient les épiceries Metro, Super C et Marché Richelieu, prépare ses employés de la région de la Capitale-Nationale à un resserrement du confinement qui impliquerait la surveillance des déplacements entre la résidence et le lieu de travail par les forces de l’ordre.

Ces derniers jours, le grossiste a remis à des employés une lettre afin que chaque travailleur ou travailleuse concernée soit «autorisé(e) par les forces de l’ordre ou les autorités locales à circuler entre sa résidence et son lieu de travail». 

La «lettre d’accès pour travailleur (euse) assurant un service essentiel» est signée par le directeur sécurité et résilience de Metro Richelieu, Marc Lapointe. Le Soleil en a obtenu copie.

Alors que les cas de COVID-19 continuent de se multiplier au Québec, Metro Richelieu a pris les moyens pour que ses travailleurs puissent continuer à circuler si le gouvernement restreint aussi les déplacements dans la région de la Capitale-Nationale. 

Geneviève Grégoire, porte-parole de Metro, indique par courriel qu’il s’agit d’une précaution mise en place à la suite de la limitation des allées et venues dans 12 régions du Québec et de la déclaration de l’état d’urgence sanitaire à Montréal. Pour l’instant, la région de la Capitale-Nationale n’est pas touchée par de telles restrictions de déplacement. 

«Nous prenons évidemment au sérieux notre rôle de service essentiel et voulons nous assurer de maintenir nos services à la population dans nos magasins d’alimentation et les établissements pharmaceutiques», écrit Mme Grégoire. Metro possède aussi des pharmacies, notamment sous les bannières Jean Coutu et Brunet. 

Après avoir fermé huit régions du Québec samedi, le gouvernement Legault a ajouté mercredi midi quatre territoires à sa liste d’endroits où les allées et venues seront limitées par des contrôles policiers sur les routes.