Le défenseur des Devils du New Jersey P.K. Subban a dit qu’il était prêt à ce que le calendrier soit suspendu, même si c’est difficile à avaler.
Le défenseur des Devils du New Jersey P.K. Subban a dit qu’il était prêt à ce que le calendrier soit suspendu, même si c’est difficile à avaler.

Les joueurs de la LNH dans le tourbillon de la COVID-19

Josh Morrissey croit compter plus d’amis au sein des Oilers d’Edmonton que toute autre équipe rivale dans la Ligue nationale de hockey.

Ça a mené à plusieurs conversations particulières dans le feu de l’action pour le défenseur des Jets de Winnipeg le soir du 11 mars dernier, quand les joueurs ont appris au cours du match au Rogers Place que la NBA suspendait sa saison après que l’attaquant du Jazz de l’Utah Rudy Godert eut obtenu un diagnostic positif à la COVID-19.

L’incertitude s’est installée en pleine course aux séries. Une chose semblait toutefois claire comme de l’eau de roche.

«Nous avons compris ce qui s’en venait, s’est rappelé Morrissey de ces conversations. C’était probablement notre dernier match.»

À court ou moyen terme, au moins, les joueurs avaient vu juste.

La LNH, comme la plupart des sports en Amérique du Nord, a mis ses activités en veilleuse moins de 24 heures plus tard en raison de la pandémie de coronavirus.

Jeudi, cela fera quatre semaines que la ligue a cessé ses activités. Personne ne peut prévoir avec exactitude quand la société reprendra son cours normal, encore moins quand les sports professionnels pourront reprendre leurs activités.

Le défenseur des Oilers Darnell Nurse a indiqué qu’il y avait quelques discussions avant le match face aux Jets à propos de la NBA, mais que ça ne semblait pas fondé jusqu’à ce qu’il entende au sujet de l’interruption de la saison.

«Nous partageons les mêmes arénas et voyageons dans les mêmes villes, restons dans les mêmes hôtels, a-t-il dit. Ça aurait été difficile pour eux de mettre fin à leur saison et pour nous de continuer dans le même environnement pour nos partisans. Ça a été un jour et une soirée difficiles. À ce moment de la saison, vous jouez tous les deux jours, vous êtes un peu sur le pilote automatique.

«Soudainement, quelqu’un a éteint le moteur de la voiture.»

Le défenseur des Oilers Darnell Nurse mentionne que bien que cette pause soit décevante, il est rapidement devenu clair que toute cette situation était plus importante que le hockey.

Nurse a ajouté que bien que cette pause soit décevante, il est rapidement devenu clair que toute cette situation était plus importante que le hockey.

«Le virus est un rappel à la réalité comme joueur, comme humain et comme personne, a lancé Nurse. Vous vous souciez de vous, votre famille. Vous voulez que tout le monde soit sain et sauf.»

Le centre des Hurricanes de la Caroline Jordan Staal mangeait en compagnie de ses coéquipiers lors de ce fameux mercredi où la NBA a tiré un trait sur sa saison.

Le centre des Hurricanes de la Caroline Jordan Staal mangeait en compagnie de ses coéquipiers lors de ce fameux mercredi où la NBA a tiré un trait sur sa saison. «Je pensais qu’il n’y avait aucune chance qu’on arrête de jouer. Puis, un gars de la NBA a contracté le virus et c’en était fait.»

«Je pensais qu’il n’y avait aucune chance qu’on arrête de jouer. Puis, un gars de la NBA a contracté le virus et c’en était fait.»

Les Penguins de Pittsburgh devaient affronter les Blue Jackets à Columbus sans partisans ce jeudi, après que les dirigeants de l’État eurent banni les rassemblements.

«Votre première impression est que ce doit être très sérieux et qu’on devait dès lors prendre tout ça au sérieux, a déclaré le capitaine Sidney Crosby. Ça m’a frappé.»

«Votre première impression est que ce doit être très sérieux et qu’on devait dès lors prendre tout ça au sérieux, a déclaré le capitaine Sidney Crosby. Ça m’a frappé.»

Ce match, ainsi que 188 autres prévus jusqu’à la fin de la saison, n’a pas eu lieu. Les séries, qui devaient s’amorcer ce mercredi, sont aussi suspendues pour une durée indéterminée.

Le défenseur des Devils du New Jersey P.K. Subban a dit qu’il était prêt à ce que le calendrier soit suspendu, même si c’est difficile à avaler.

«Ça a été plutôt abrupt. Ça n’a pas vraiment surpris personne, mais c’est à ce moment que nous avons réalisé à quel point c’était sérieux. C’est bizarre de voir le monde entier en arrêt.»

Ce mercredi soir avant l’annulation de la saison, les Jets sont venus de l’arrière pour remporter une victoire de 4-2 et se hisser en première place des équipes repêchées dans l’Ouest. Les Jets perdent toutefois du terrain quand on applique le pourcentage de points amassés, ce qui pourrait bien être le baromètre pour établir qui participe aux séries ou non si on devait reprendre l’action sans compléter la saison.

«On pense à plusieurs scénarios. Vous ne savez pas ce qui va arriver si on ne joue plus et qu’ils tentent de lancer les séries.

«Vous pensez à la sécurité et la santé de famille, de vos amis. [Ce soir-là], à compter de la deuxième période et pour les trois ou quatre suivants, tous les scénarios ont été évoqués.»

Malheureusement, rien n’a changé et tout n’est que spéculations.