Ce sont maintenant 620 Estriens qui ont reçu un diagnostic de COVID-19, une augmentation de 23 personnes par rapport à mercredi.
Ce sont maintenant 620 Estriens qui ont reçu un diagnostic de COVID-19, une augmentation de 23 personnes par rapport à mercredi.

Les décès et les hospitalisations restent stables en Estrie

Ce sont maintenant 620 Estriens qui ont reçu un diagnostic de COVID-19, une augmentation de 23 personnes par rapport à mercredi.

Pendant ce temps au Québec, le nombre de cas a bondi de 881 cas pour passer à 10 912 personnes infectées. Le nombre de morts est passé à 216 personnes, 21 personnes de plus que la veille. 

À LIRE AUSSI: L’Estrie s’approche des 600 cas

Des résidents du Manoir Jeffrey inquiets

Le Québec en ligne avec ses prévisions

COVID-19: le CHSLD Laflèche parmi les six établissements les plus touchés

COVID-19: Jusqu’à 44 000 morts au Canada si le pays «maîtrise l’épidémie»

Le nombre de décès, d’hospitalisations et de patients aux soins intensifs demeurent plutôt stables en Estrie avec 13 personnes décédées (même nombre qu’au bilan de mercredi), 47 personnes hospitalisées (augmentation de quatre cas depuis mercredi) et sept personnes aux soins intensifs, une diminution d’un cas depuis la veille.

Il faut toutefois noter que le CIUSSS de l’Estrie-CHUS avait indiqué par erreur, mercredi, qu’il y avait 67 personnes hospitalisées dont 18 aux soins intensifs. Il s’agissait alors du nombre de cas cumulés (ayant été hospitalisés ou ayant séjourné en soins intensifs) et non pas du nombre de cas alors présents dans les hôpitaux du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Les régions de Montréal et Laval restent les plus touchées de la province avec respectivement 259,29 cas et 207,23 cas par 100 000 habitants. Depuis jeudi, trois régions sociosanitaires du Québec s’approchent de la troisième place, soit Lanaudière avec 130,72 cas par 100 000 habitants, l’Estrie avec 127,94 cas par 100 000 habitants et la Mauricie-Centre-du-Québec avec 125,42 cas par 100 000 habitants. 

Ces données sont tirées de la carte détaillée de la Covid-19 préparée par Benoît Lalonde, responsable de travaux pratiques et de recherche au Département de géographie, et de Stéfano Biondo, cartothécaire au Centre GéoStat de la Bibliothèque de l’Université Laval.

Rappelons que la région sociosanitaire de l’Estrie, soit le territoire du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, représente une population de 480 000 personnes réparties dans neuf MRC, incluant les MRC de la Haute-Yamaska et de la Pommeraie.

+

Il n’y a eu aucune éclosion dans les CHSLD de l’Estrie jusqu’ici.

Les CHSLS de l’Estrie épargnés jusqu’ici

Il n’y a eu aucune éclosion dans les CHSLD de l’Estrie jusqu’ici.

Plus que jamais, le gouvernement du Québec a insisté jeudi sur l’importance de tout mettre en œuvre pour protéger les aînés. De nombreuses éclosions de la COVID-19 ont eu lieu dans CHSLD de la province. Le premier ministre du Québec François Legault a déclaré jeudi que la situation était « critique » dans six CHSLD, qui comptent à eux seuls 71 décès liés à la COVID-19.

« Nos aînés ont bâti le Québec. Nos aînés ont passé à travers des épreuves. Nos aînés nous lèguent une société plus juste, plus riche, plus belle et on a le devoir de les protéger. Je veux que ça devienne la priorité de tous les Québécois, protéger nos aînés. On leur doit ça », a insisté François Legault.

Or la situation est bien différente en Estrie. « Jusqu’à présent, nous n’avons aucune éclosion dans nos CHSLD. En fait, depuis le début de la crise, nous n’avons eu qu’un seul patient en CHSLD qui a été testé positif, c’est tout », dresse comme bilan Robin-Marie Coleman, présidente-directrice générale adjointe (PDGA) au CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Du côté des résidences privées pour aînés et autres ressources d’hébergement de type familial, on compte pour le moment quatre éclosions en Estrie.

Le Manoir Sherbrooke des Résidences Soleil compte 36 résidents et trois employés touchés, dont cinq personnes sont décédées des complications liées à la COVID-19.

La Résidence Ferland de Danville compte quatre résidants et un employé déclarés positifs à la COVID-19, et quatre autres résidents sont toujours en attente de leur résultat de dépistage.

On compte aussi six cas positifs et d’autres en investigation à La Brunante, une coopérative d’habitation de Racine.

De plus, jeudi, une résidence de type familial (RTF) où l’on héberge des adultes ayant une déficience intellectuelle ou des troubles du spectre de l’autisme à Danville a aussi connu une éclosion alors que l’opérante a reçu un diagnostic positif et ses six résidents également.

Dans cette résidence, du soutien a été apporté à la propriétaire, elle-même malade. « L’objectif, c’est de réussir à maintenir les usagers dans leurs milieux de vie autant que possible, pour assurer leur stabilité », indique la PDGA.

Du côté des autres résidences pour aînés, le CIUSSS les soutient autant que nécessaire.

« Nous sommes en soutien avec nos partenaires pour les aider, notamment, à faire des plans de contingences, les plans A, B, C et D, s’il survient quelque chose dans leur établissement », indique Mme Colemen.

Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS est à revoir l’ensemble de ses pratiques pour avoir du personnel dédié à chacun des milieux de vie. Et ce malgré un défi de taille : celui de la rareté du personnel. « On veut éviter qu’un employé puisse devenir un vecteur de contamination », assure Mme Colemen.

« Nous allons essayer de stabiliser notre personnel, y compris dans les CHSLD, pour éviter que certains membres puissent travailler dans plusieurs installations, afin d’éviter la propagation », ajoute-t-elle.  Marie-Christine Bouchard