Le port du masque, devenu obligatoire samedi, semble plutôt bien respecté dans la région. Aucune intervention policière n’a été requise pour faire appliquer la loi jusqu’ici.
Le port du masque, devenu obligatoire samedi, semble plutôt bien respecté dans la région. Aucune intervention policière n’a été requise pour faire appliquer la loi jusqu’ici.

Le port du masque obligatoire: aucune intervention policière jusqu'ici

Le port du masque dans les lieux publics fermés, obligatoire depuis samedi au Québec, semble plutôt bien respecté par les citoyens de la région. Les policiers de Granby ont reçu quelques signalements, tandis que les agents de Bromont n’ont pas été interpellés une seule fois à ce sujet.

Le Service de police de Granby rapporte seulement trois appels concernant le non-respect du port du masque dans des endroits publics depuis son entrée en vigueur, fait savoir leur porte-parole, Marc Farand. «L’information que nous avons est que ça se passe bien», dit-il.

Les appels qui ont été faits par des commerçants étaient pour signaler la présence de clients qui refusaient de se conformer à la loi. Dans tous les cas, les personnes en infraction avaient déjà quitté les lieux à l’arrivée des agents.

Aucune intervention n’a donc été requise de la part des policiers. «Si on arrive sur place, c’est pour expulser la personne. Sois tu portes le masque, sois tu quittes», explique l’agent Farand.

Du côté du Service de police de Bromont, aucun signalement n’a été fait depuis la nouvelle obligation, fait savoir Sandy Robitaille, directrice adjointe du corps policier. «Nous n’avons reçu aucune plainte», précise-t-elle.