Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Le bilan monte de 57 nouveaux cas en Estrie

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Les chiffres sont moins inspirants que les derniers jours en Estrie en ce qui a trait aux nouveaux cas de la COVID-19 dans les 24 dernières heures.

Mercredi avant-midi, les autorités sanitaires ont indiqué que 57 personnes avaient été infectées. C’est près du double des cas recensés mardi (27). Le bilan diffusé lundi se situait à 32 nouvelles infections.

On déplore aussi un décès supplémentaire d’une personne dans sa communauté. Cela porte à 332 le nombre de morts de la maladie survenus depuis le début de la pandémie.

C’est dans le Granit qu’on a enregistré la plus haute hausse du nombre de nouveaux cas, avec 21. À Sherbrooke, 14 personnes s’ajoutent à la liste. On remarque aussi une hausse de 11 infections dans le Haut-Saint-François, secteur moins chaud dernièrement.

Le RLS de la Haute-Yamaska ajoute sept autres cas, deux dans le Val-Saint-François et un dans la Pommeraie. Le bilan est à zéro dans Memphrémagog, des Sources et de Coaticook.

On estime que 420 cas demeurent « actifs » dans la région estrienne.

Selon le Dr Alain Poirier, directeur de la Santé publique en Estrie, la région demeure en zone orange, mais est placée sous haute surveillance.

«Il ne faut pas relâcher les mesures sanitaires», plaide-t-il.

«Certaines régions du Québec l'ont fait et les cas ont remonté.»    

Jusqu’à maintenant, 12 373 personnes sont rétablies et 185 287 ont été testées. Le nombre de personnes infectées par la maladie atteint les 13 125 depuis le début de la pandémie.

Au chapitre des hospitalisations, on remarque que le total demeure à 29 patients. Cinq personnes luttaient pour leur vie aux soins intensifs des hôpitaux du CIUSSS de l’Estrie - CHUS de Sherbrooke.

Un cas de variant du Royaume-Uni s’ajoute en Estrie.