Bien malin qui peut prédire s'il y aura des courses à l'Autodrome Granby en 2020.
Bien malin qui peut prédire s'il y aura des courses à l'Autodrome Granby en 2020.

L’Autodrome n’entend pas annuler sa saison

Bien que le gouvernement du Québec ait demandé l’annulation des événements sportifs «à grand déploiement» jusqu’au 31 août, Dominic Lussier affirme qu’il n’est pas question d’annuler la saison de l’Autodrome Granby. Du moins pas pour l’heure.

Avec des foules entre 1500 et 5000 personnes, l’Autodrome répond certainement à la définition d’événement à grand déploiement. Mais voilà, le copropriétaire et promoteur de la piste de la rue Cowie est d’avis qu’il est encore trop tôt pour tirer un trait sur la saison 2020.

«On s’entend que les choses vont vite présentement, explique Dominic Lussier. À chaque jour, ou presque, le gouvernement impose de nouvelles consignes et de nouvelles directives. Si j’annule notre saison aujourd’hui et qu’on nous dit, disons au début de juin, qu’on peut finalement faire des courses sous certaines restrictions, qu’est-ce qu’on fait? Notre début de saison est reporté, il n’y aura pas de courses jusqu’à nouvel ordre, certainement pas avant le moins de juin, mais je me garde une porte ouverte.»

Lussier affirme avoir 1000 scénarios devant lui, d’une saison presque complète à une mini-saison, en passant par des programmes de courses présentés devant un nombre réduit d’amateurs. Chose certaine, le web fait partie de la plupart de ses scénarios.

«Vendredi dernier, il n’y a pour ainsi dire jamais eu moins de 1200 personnes qui suivaient nos courses virtuelles. Le web, c’est fort et c’est probablement quelque chose qu’on peut exploiter encore davantage.»

En attendant, Jean-François Tessier, copropriétaire et partenaire de Lussier, va reprendre son entretien de la piste et de ses installations mercredi.

«Il y a un entretien minimal à faire et on a la permission de le faire. Même si on ne sait pas ce qui nous attend, il faut commencer à se préparer tranquillement.»

Le premier programme de la saison était prévu pour le 22 mai. Une soirée de pratiques était à l'horaire le 8 mai.

De l’aide

Par le biais de différents programmes gouvernementaux, de nombreuses entreprises recevront de l’aide afin qu’elles puissent passer à travers le tsunami provoqué par la COVID-19. Dominic Lussier espère que l’Autodrome aura aussi droit à sa petite part du gâteau.

«On a communiqué avec le député de Granby, François Bonnardel, mentionne-t-il. Après tout, l’Autodrome représente le deuxième pôle touristique à Granby en été après le Zoo. J’ai confiance aux autorités.»

Pour le reste, l’Autodrome paie déjà pour la situation actuelle.

«Le mois d’avril, c’est toujours un gros mois de renouvellement de nos ententes commerciales. Et vous vous imaginez bien que tout est beaucoup plus difficile présentement. Nous ne sommes pas pires que les autres, mais nous ne sommes pas mieux non plus…»