Le conseiller municipal de Granby Alain Lacasse attend impatiemment l’ouverture des frontières. Il a bon espoir de pouvoir voguer sur le lac Champlain cet été, l’endroit idéal selon lui pour y faire de la voile.
Le conseiller municipal de Granby Alain Lacasse attend impatiemment l’ouverture des frontières. Il a bon espoir de pouvoir voguer sur le lac Champlain cet été, l’endroit idéal selon lui pour y faire de la voile.

La saison de voile pourrait tomber à l’eau

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
La fermeture de la frontière canado-américaine, si elle se prolonge encore quelques semaines, pourrait bien compromettre les plans des amoureux de la mer. Si plusieurs propriétaires d’embarcations de plaisance trépignent d’impatience à l’idée de larguer les amarres, d’autres sont moins optimistes et ne sont pas si certains de pouvoir lever l’ancre cette année.