La danse d’Horacio [VIDÉO]

Le rappeur Rod le Stod ne croyait jamais que sa chanson Oragio, dévoilée à la fin avril, allait plaire à ce point à Horacio Arruda. Le directeur national de la Santé publique, à qui la pièce était dédiée, s’est filmé en se déhanchant joyeusement sur les paroles du chanteur.

En ligne depuis dimanche sur les réseaux sociaux, la vidéo montre le médecin vêtu d’un jean, d’un t-shirt noir et d’une tuque, danser sans discontinuer durant les trois minutes et demie que dure la pièce.

«Je lui ai envoyé la chanson à son adresse courriel publique. J’ai tenté ma chance. Il l’a aimé assez pour danser dessus durant le week-end. J’ai reçu la vidéo quelques jours plus tard», explique Rodolphe Demers de son vrai nom.

Le lauréat du Festival international de la chanson de Granby 2012 a ensuite monté le clip, en ajustant ses pas de danse à ceux du Dr Arruda. On voit ainsi les deux hommes côte à côté à l’écran, mais chacun dans son environnement, suivre le rythme hip-hop d’Oragio en toute synchronicité.

Écrite par Rod le Stod et mise en musique par Scott Styles, Oragio est un clin d’oeil au confinement des Québécois. Dans cet hommage avoué au médecin, l’humour et les réflexions du chanteur s’entrecroisent dans un style bon enfant.

«Partout sur la Terre y’a un oragio/Mon paratonnerre c’est Horacio/On est chanceux d’avoir François Legault/Suspends tous mes droits, j’te donne le go», entonne le rappeur dans son refrain.

Ce dernier avoue avoir été «très surpris» que le Dr Arruda accepte de jouer le jeu de façon spontanée. «C’est un petit moment de plaisir et de décompression. Et on a fait quelque chose de comique avec ça. C’est un homme généreux et authentique. J’apprécie sa personnalité et je le remercie de m’avoir fait cette fleur», dit-il.

À LIRE AUSSI: Rod le Stod rend hommage à Horacio [VIDÉO]

Ce moment de folie, surnommé «la danse d’Horacio» par l’artiste, n’a pas été accueilli favorablement par tout le monde, cependant, certains reprochant à M. Arruda de prendre la situation actuelle à la légère.

Lors du lancement de la vidéo, Rod le Stod avait annoncé que les profits de la vente et de l’écoute de la chanson seraient remis «à un organisme venant en aide aux jeunes itinérants de Montréal». Sur Twitter, le chanteur et porte-parole du Refuge des jeunes, Dan Bigras, s’en est toutefois rapidement dissocié écrivant qu'il trouvait ça «trop tôt pendant que la souffrance est si grande.»