Question d’entretenir un dialogue avec ceux qui pourraient trouver leur confinement un peu difficile, le Carrefour Jeunesse-Emploi des Cantons de l’Est a mis sur pied un groupe Facebook destiné aux 15-35 ans.
Question d’entretenir un dialogue avec ceux qui pourraient trouver leur confinement un peu difficile, le Carrefour Jeunesse-Emploi des Cantons de l’Est a mis sur pied un groupe Facebook destiné aux 15-35 ans.

«J’me confie» pendant le confinement, une page pour les 15-35 ans

Question d’entretenir un dialogue avec ceux qui pourraient trouver leur confinement un peu difficile, le Carrefour Jeunesse-Emploi des Cantons de l’Est a mis sur pied un groupe Facebook destiné aux 15-35 ans.

«J’me confie» est le nom de la page créée et alimentée par Roxanne Picotte, conseillère socioprofessionnelle pour l’organisme d’employabilité. Elle en a eu l’idée après avoir constaté un réel besoin chez cette clientèle spécifique.

«On a des jeunes qui restent chez eux, qui ne travaillent pas ou qui ont perdu leur travail, et qui ne retourneront pas à l’école avant septembre, décrit-elle. Avec le confinement, ça n’est pas tout le temps évident, alors j’ai créé le groupe pour leur permettre de briser l’isolement et d’échanger, mais aussi pour les outiller.»

Un minimum de trois interventions ponctuelles alimentera les échanges chaque semaine. Les lundis, les abonnés seront invités à discuter autour d’une thématique proposée par la modératrice ou suggérée par un membre de la page. Les mercredis, Mme Picotte présentera une ressource à la disposition des jeunes sur le territoire du CJE, qui couvre la Haute-Yamaska et Brome-Missisquoi. Enfin, la conseillère y partagera également un conseil pour affronter le déconfinement chaque vendredi.

«Ça se veut léger, précise la principale intéressée. Je voulais offrir un endroit pour les jeunes où ils pourront socialiser, mais aussi partager leurs opinions et leurs craintes par rapport à la situation, le tout dans le respect.»

Pour adhérer au groupe privé, il suffit de répondre à quelques questions et d’appartenir au groupe d’âge des 15-35 ans. Il n’est pas nécessaire d’être un client du Carrefour Jeunesse-Emploi (CJE) des Cantons de l’Est.

Depuis sa création, il y a une semaine, une vingtaine de personnes ont déjà répondu à l’appel.

Entre-temps, le CJE continue d’offrir ses services à distance, par téléphone et par vidéoconférence. «On continue d’aider les jeunes dans leurs démarches pour se trouver un emploi ou pour mettre leur CV à jour, illustre Mme Picotte. On est aussi là pour les aider à démêler toutes les informations qui concernent les prestations d’urgence.»