Initiatives solidaires: des éclaircies dans les jours sombres

La crise et le confinement qu’entraîne la propagation de la tristement célèbre COVID-19 provoquent de l’inquiétude. Les mauvaises nouvelles semblent accaparer toute l’attention. Mais partout, cette crise fait aussi ressortir la solidarité et l’entraide au sein d’une communauté. Le Soleil présente un survol de quelques initiatives nées dans la tempête. Pour se dire collectivement «ça va bien aller».

Trouve ton take-out!

Depuis l’état de crise sanitaire, l’incertitude demeure bien présente. Les restaurants sont tous fermés, étant des services non essentiels, mais ils peuvent poursuivre la livraison et l’option «take-out».

TROUVE TON TAKEOUT permet aux restaurateurs, boucheries, boulangeries et commerces de proximité de profiter d’un service de commande en ligne «pour apporter» efficace. Même que certaines grandes chaînes de restaurant ont rejoint la plateforme.

L’initiative est portée conjointement par l’hébergeur Web et entreprise de programmation Horizon-Cumulus et l’agence DACTYLO communication de Québec. Leur plateforme permet surtout aux consommateurs de trouver rapidement des options alimentaires à proximité, selon leur géolocalisation.

«L’idée provient de deux entreprises partenaires. On s’est questionnés, nos activités vont être appelées à réduire... comment aider nos clients dans cette crise? Et quant à le faire pour nos clients, pourquoi ne pas l’offrir à l’ensemble des restaurateurs?» explique Jean-Simon Campbell, relationniste média.  

Chaque restaurant peut s’enregistrer gratuitement et chaque consommateur peut fréquenter le site Web sans frais. La plateforme sera certainement appelée à évoluer. Si la crise se prolonge, le site pourrait devenir payant, entièrement pour assurer les frais de gestion, mais ce n’est pas dans les plans à court terme. Les deux entreprises mettent tout leur temps de télétravail pour s’assurer du bon fonctionnement de la plateforme. Il s’agit de leur humble contribution pendant cette crise, le coût de la création représente un don à la communauté.

«Ç’a été un tour de force assez impressionnant en une semaine de mettre sur pied tout ça. C’est une belle collaboration, tous les acteurs de l’initiative sont habitués de travailler ensemble, ça aide», ajoute Simon.

Mis en ligne le 23 mars, le site compte quelque 5000 visites par jour, une centaine de restaurants sont inscrits pour l’instant, le chiffre ne cesse de grimper. «Une vraie plateforme solidaire.»

Pour plus d’infos : facebook.com/TROUVETONTAKEOUT/ et pour commander ou s’inscrire trouvetontakeout.com

L’équipe de Trouve ton <em>take-out</em> travaille en télétravail tous les jours afin d’assurer la maintenance du site Web.

La Tablée des chefs

La Tablée des Chefs est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de nourrir les personnes dans le besoin et de développer l’éducation culinaire des jeunes. Il propose un programme de récupération alimentaire depuis 20 ans, La Tablée des Chefs met en relation chaque donateur avec un organisme communautaire de son secteur et coordonne la récupération et le transport sécuritaire des denrées de l’un à l’autre. Depuis le début de la crise sanitaire, alors que les restaurants et hôtels fermaient leurs portes les uns à la suite des autres, l’organisme a redoublé d’efforts pour assurer son service.

L’équipe a d’abord fait appel à tous ses donateurs récurrents, mais a vite agrandi son cercle partout en province à tous les commerces qui le souhaitaient.

«On le fait pour s’assurer que toutes ces denrées soient redistribuées auprès des gens dans le besoin. C’est une surcharge de travail depuis quelques jours, oui, mais on est privilégiés de pouvoir faire quelque chose, on ne sent pas complètement impuissants. On sent la détresse des restaurateurs... mais an moins ils aident», confie Florence Roy-Allard, directrice du volet Nourrir de La Tablée des Chefs.

Ça fait beaucoup de travail, mais ils peuvent en prendre plus. Ils ont ramassé près de 300 kilos de nourriture, venant d’un seul établissement. Ce sont des quantités impressionnantes qui ne seront pas perdues.

Le Centre Vidéotron fait notamment partie des donateurs de Québec, ils ont vidé leurs frigos de toutes les denrées périssables cette semaine.

Pour donner : 438 837-5257 ou courtage@tableedeschefs.org

L’équipe de cuisine du centre Vidéotron a fait don de toute la nourriture à la Tablée des Chefs, qui l’a redistribuée à un organisme de Québec.

Spectacles en ligne

Artistes, humoristes et entraîneurs ont bien su se servir de la fameuse option live sur les réseaux sociaux dans les derniers jours. Une manière de se rassembler virtuellement.

Le restaurant London Jack sur la rue Saint-Joseph à Québec a l’habitude d’accueillir des chansonniers pour divertir ses soirées, au lieu d’être dans la salle à manger, ils se déplacent sur les écrans. Le restaurant a lancé plus tôt cette semaine ses Soirées Live sur Facebook.

Il s’agit d’un geste pour venir en aide aux artistes et musiciens qui ont perdu beaucoup de contrats, voire tous leurs contrats, en raison de la distanciation sociale obligatoire.

La première diffusion a eu lieu le samedi 21 mars avec le Duo Armstrong, le spectacle a attiré quelque 16 000 internautes sur les différentes plateformes numériques du Groupe TopResto, ainsi que sur les pages Facebook de Voilà Québec et de l’Hôtel Monsieur — L’Hôte Particulier.

«Avant, pendant et même après le show live, les internautes peuvent donner un pourboire en ligne aux artistes, en plus des cachets qui leur sont versés par le London Jack», note le restaurant dans son communiqué de presse.

Rendez-vous sur Facebook mardi, jeudi et samedi à partir de 19h30 «Les Soirées Live du London Jack». 

Pour visionner : facebook.com/LondonJackQc/

Le Duo Armstrong a animé la première soirée en direct du restaurant London Jack, samedi dernier.

Campagne #achetonslocal

Outgo alimente une plateforme qui propose des idées de cadeaux, avec en tête de propulser les commerçants locaux. La crise de la COVID-19 affecte leurs clients qui verront leurs revenus nettement baisser. L’entreprise a donc lancé une campagne pour soutenir sa communauté.

«Le but, c’est d’encourager les gens à acheter une carte-cadeau d’une entreprise qu’ils aiment. On offre le service gratuitement à toutes les entreprises locales qui veulent participer», explique l’entreprise.

Plusieurs entreprises de Québec se retrouvaient déjà sur leur site Web, des restaurateurs, hôteliers ou des entreprises de prestation de services. Depuis l’ouverture de nouvelles inscriptions, le 18 mars, des dizaines d’autres commerçants ont rejoint la plateforme.

Dans l’achat et la promotion de cartes-cadeaux, Outgo redonne 100 % des revenus aux commerçants, pour les aider et les supporter. Le coût de cette mesure est assumé par l’entreprise.  

«La mesure a pour but de renflouer vos coffres», dit l’entreprise aux commerçants.

Pour acheter une carte-cadeau : outgo.com/collections/campagne-soutenons-notre-communaute  

Pour s’inscrire au service : go.outgo.com/soutenons-notre-communaute/

Garderie virtuelle

Pour Isabelle Germain (on peut l’appeler Babelle, comme ses petits élèves!), il était inconcevable de délaisser les six membres de son service de garde de jour pendant si longtemps. Elle a rapidement mis en place plusieurs façons de tenir les petits occupés pendant l’isolement, au grand plaisir des parents.

«Je veux ainsi conserver ce lien privilégié et si important avec mes cocos. J’avais déjà un Facebook privé de ma garderie seulement accessible aux parents, et là j’ai agrandi aux grands-parents et à mes anciens de la garderie, pour éviter l’isolement. Les grands ou petits frères et sœurs sont aussi invités à participer.»

Chaque jour, elle publie les jeux et exercices de la journée, puis les parents filment leur petit à l’œuvre. Tout le monde peut jeter un coup d’œil sur le groupe et prendre des nouvelles.

«J’ai rétabli ma routine avec les cocos en leur proposant des projets, c’est bon pour eux, pour les parents et pour les grands-parents qu’on désennuie.»

Exercices de musique, bricolage, exposés et apprentissages sont au menu, l’objectif est que les enfants ne perdent pas leurs acquis.

Isabelle Germain s’occupe de son service de garde depuis 2012, elle est accréditée auprès du Bureau coordonnateur Le Petit Baluchon de Val-Bélair.

Les petits élèves du service de garde de Babelle suivent les exercices tous les jours grâce à la «garderie virtuelle».

Un Potager en guise de reconnaissance

La reconnaissance envers les travailleurs de la santé a pris plusieurs formes depuis le début de la crise. Alors que la majorité des Québécois doivent rester confinés à la maison, eux doivent se présenter au travail plus que jamais.

L’entreprise de Québec Systèmes Vireo a fait don de 60 potagers intérieurs aux travailleurs de la santé et leurs familles.

«C’est en regardant les travailleurs de la santé en Europe travailler jusqu’à l’épuisement et en écoutant François Legault nous demander de faire notre possible pour aider les Québécois dans le système de la santé que nous avons décidé de remercier et d’aider, dans la mesure du possible», a indiqué Alexandre Chamberland, fondateur et président de Vireo.

L’équipe est interpellée par la pression que peuvent ressentir infirmières, médecins ou ambulanciers. «Il est important pour l’entreprise d’affirmer combien, ces personnes engagées sont importantes, et de leur témoigner sa reconnaissance.»

Les potagers hydroponiques intérieurs miniatures seront donnés en guise de reconnaissance. «En ces temps difficiles, un potager intérieur, source de lumière et de verdure comestible, saura générer du mieux-être à la maison pour chacun.»

Située dans le quartier Saint-Roch, l’entreprise en agriculture urbaine a demandé l’aide des internautes afin de trouver ses «60 perles rares». Elle a reçu plus de témoignages que de potagers disponibles... mais se réjouit de pouvoir connaître l’histoire derrière chaque travailleur.

«Les potagers seront distribués au courant de la semaine prochaine, on pense à un stationnement ouvert. Les gens ont besoin de voir la solidarité mise en place», ajoute Alexandre Chamberland. 

Pour plus d’infos : facebook.com/SystemesVireo/ ou systemesvireo.com

L’entreprise d’agriculture urbaine Vireo fait don de  60 potagers aux travailleurs de la santé.

Inspiration voyage «Au Québ»

Il y a aussi l’industrie touristique du Québec qui devra se relever de cette crise. Quand on pense à voyager, il n’est pas rare qu’on souhaite s’évader le plus loin possible de la maison. Beaucoup de «trésors» se cachent dans la province de Québec, et Isabelle Leclerc souhaite le rappeler.

«Étant une travailleuse autonome de l’événementiel, disons que j’ai eu pas mal de temps pour penser ces derniers temps... Nos fils d’actualité sont bondés de mauvaises nouvelles depuis longtemps, j’avais le goût de rêver et de faire rêver ma gang d’amigos voyageurs également! Il y a tellement de beaux coins à découvrir ici, tellement de trésors cachés... alors, pourquoi ne pas tous s’entraider à relever ensemble notre économie quand tout sera fini en voyageant et consommant ici?»

La page Facebook Au Québ a été lancée jeudi, elle compte déjà plus de 300 mentions J’aime. L’idée est d’échanger sur les places du Québec «qui font vibrer». Certains collaborateurs habitués des voyages comme Go-Van, ouisurf et Hooké partageront aussi leurs coups de cœur.

«En espérant mettre un peu de soleil et de rêve dans ces prochaines semaines. Pour 2020, gardez vos vacances au Québec!» propose Isabelle. 

Pour plus d’infos : facebook.com/AuQueb/

Vous connaissez d’autres initiatives solidaires? Faites-nous les connaître! 

Envoyez un message à nouvelle@lesoleil.com