Le directeur général de la Ville, Michel Pinault, et le maire, Pascal Bonin, ont tenu un point de presse lundi pour annoncer les nouvelles mesures mises en place.

Granby: les bâtiments fermés mais les services maintenus 

Dans la foulée de la stratégie nationale qui vise à freiner la propagation du COVID-19, la Ville de Granby a mis en place de nouvelles mesures lundi, dont la fermeture au public de l’ensemble de ses installations et des établissements sous sa gestion.

« Les services administratifs ne sont plus accessibles au public. Par contre, on invite les gens à utiliser les plateformes numériques et tous les services en ligne. Il est aussi possible de simplement utiliser le téléphone pour communiquer avec la municipalité. Les employés municipaux seront au service de la population via le téléphone et les plateformes web », a précisé le directeur général de la Ville, Michel Pinault, à l’occasion d’un point de presse.

Bref, les services sont maintenus, assure-t-il. Seule l’accessibilité aux édifices municipaux est désormais restreinte. La Ville avait déjà annoncé vendredi la fermeture de neuf bâtiments municipaux, dont la piscine Miner et la bibliothèque Paul-O.-Trépanier.

Dans cet esprit, la séance du conseil municipal de lundi soir s’est d’ailleurs déroulée à huis clos, en présence des journalistes. Elle a, comme à l’habitude, été diffusée en direct sur le site web de la Ville, ainsi que sur les ondes de MAtv.

À l’occasion d’une procédure extraordinaire, les citoyens ont toutefois été invités par le maire Pascal Bonin à poser leurs questions à partir de 19 h par le biais de l’adresse courriel dédiée à cette fin : questions@granby.ca.

Autre mesure mise en place lundi : le service d’affichage des panneaux numériques ne sert plus qu’aux avis en lien avec le coronavirus, plutôt qu’à la promotion des activités de la Ville et ses partenaires.

Poursuite du travail

Afin de ne pas ralentir certains dossiers et travaux, le comité consultatif d’urbanisme (CCU), entre autres, continuera à travailler, mais ses rencontres se dérouleront par le biais de Skype ou autre technologie, précise le DG de la Ville.

La Ville est aussi en mode analyse sur l’impact qu’aura la situation actuelle sur les chantiers de construction, dont celui du centre aquatique. « On est à évaluer ces impacts-là. Évidemment, on prend les dispositions nécessaires pour qu’il y ait le moins d’impact possible », ajoute Michel Pinault.

Selon ce dernier, une analyse est également en cours avec les directeurs des différents services afin de favoriser le plus possible le télétravail des employés municipaux, à l’instar des autres organisations, dont le gouvernement du Québec.

« La Ville de Granby est un leader au niveau de l’informatique. On l’a vu avec les permis en ligne. Pour ce qui est de la capacité informatique et de la capacité à gérer ce genre de choses-là, on était plutôt bien positionnés dès le départ », estime le maire Bonin.

Certains employés municipaux sont d’ailleurs à l’étranger actuellement. Parmi eux, un couple de Shefford est « confiné »au Pérou. « On est en communication avec eux. Tout ce qu’on peut faire d’ici, c’est de les encourager à trouver les moyens pour sortir du Pérou. On a des employés qui devront être mis en quarantaine à leur retour parce qu’ils arrivent de différents pays », relève M. Pinault.

La Ville invite par ailleurs les citoyens à profiter des parcs et espaces verts, afin de favoriser la poursuite des activités physiques, tout en respectant les mesures de santé publique, dont celle d’éviter les rassemblements. Le pavillon du Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin est fermé, mais les sentiers demeurent accessibles.

Pascal Bonin assure que la « cellule de travail »mise sur pied la semaine dernière, avec plusieurs gestionnaires de la Ville, continue à suivre attentivement l’évolution de la situation. « On a une grande pensée pour les gens les plus vulnérables, les gens âgés. (...) Le message aux citoyens, c’est d’écouter les recommandations du gouvernement. Il faut être disciplinés pour éviter le pire et penser aux autres », dit-il.