Une centaine de personnes faisaient la queue en attendant l’ouverture de la boutique Tissus Mode de L’Orme, à Granby mercredi.
Une centaine de personnes faisaient la queue en attendant l’ouverture de la boutique Tissus Mode de L’Orme, à Granby mercredi.

Engouement pour la couture: «C’est inhabituel pour notre genre de commerce»

L’engouement pour le matériel de couture ne dérougit pas. Une centaine de personnes faisaient la queue en attendant la réouverture de la boutique Tissus Mode de L’Orme, sur la rue Saint-Jacques cette semaine à Granby.

Le propriétaire du commerce, Frédérik Guérin, s’attendait à cet achalandage exceptionnel puisqu’il possède aussi des succursales à Québec et à Sherbrooke qui ont rouvert leurs portes la semaine dernière. « C’est inhabituel pour notre genre de commerce », a-t-il reconnu.

Pour faire face à la demande, des commandes d’élastiques ont été réalisées avant la réouverture. « On a de bonnes réserves », a assuré M. Guérin.

À LIRE AUSSI: Masques artisanaux: c’est la folie pour les machines à coudre et les élastiques

La boutique aurait pu rouvrir ses portes en même temps que les autres commerces de la région ayant pignon sur rue, le lundi 4 mai, mais on a préféré retarder l’opération pour « se préparer adéquatement».

«C’était important pour nous que ce soit sécuritaire, mais on avait bien hâte de revoir nos clients », a expliqué Frédérik Guérin.

Port du masque obligatoire

Certains ajustements ont été faits afin de protéger le personnel et la clientèle.

Le port du masque est désormais obligatoire pour entrer dans le commerce. Les clients peuvent se présenter avec leur masque personnel ou en obtenir un sur place en échange d’un don de 2$ à l’organisme La Mosaïque.

« On s’est dit que si les gens viennent acheter des tissus pour faire des masques, c’est possible qu’ils n’en aient pas. Puis on a eu l’idée de les mettre disponible en échange de don, parce que l’idée ce n’était pas de faire de l’argent avec la vente de masques en l’imposant, mais de protéger tout le monde », a précisé M. Guérin, qui y a vu une opportunité de joindre l’utile à l’agréable.

Le choix de l’organisme s’est arrêté sur La Mosaïque puisqu’il vient en aide aux femmes dans le besoin, une clientèle avec laquelle Tissus Mode de L’Orme est principalement en contact.

Le magasin a aussi été réaménagé pour permettre aux clients de maintenir une distance de deux mètres.

Comme cela se fait dans plusieurs boutiques, la circulation sera contrôlée par un gardien qui veillera à ce qu’il y ait un nombre restreint de personnes en même temps dans le commerce et qu’elles se désinfectent les mains.

Le service de décoration sur mesure pour l’habillage des fenêtres est maintenant disponible sur rendez-vous, en communiquant par courriel à info@tissusmodedelorme.com.

« Les gens croient que [l’industrie de la couture] est en décroissance depuis plusieurs années, mais au contraire, depuis l’arrivée de Pinterest, c’est un passe-temps et une passion qui est en grande progression et qui rejoint les valeurs des millénaux, a fait valoir Frédérik Guérin. C’est une industrie très en santé. »