Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
C’est la deuxième journée consécutive que la région n’ajoute qu’un seul nouveau cas à son bilan.
C’est la deuxième journée consécutive que la région n’ajoute qu’un seul nouveau cas à son bilan.

Encore un seul nouveau cas, pas de nouveau variant et aucun décès

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Article réservé aux abonnés
La Santé publique de l’Estrie a déposé un autre excellent bilan mardi avec un seul nouveau cas confirmé de COVID-19 et aucun décès associé à la maladie.

C’est la deuxième journée consécutive que la région n’ajoute qu’un seul nouveau cas à son bilan.

Bonne nouvelle aussi du côté de la présence des variants redoutés, dont certains seraient plus transmissibles et plus mortels. Le Québec a fait un bond de 162 variants confirmés (après le séquençage, une opération longue et complexe), mais l’Estrie est restée figée à 9 variants confirmés de la Grande-Bretagne.

Alors il qu’il y a présentement 3423 variants présomptifs (après le criblage) au Québec, il y en a 46 en Estrie.

À ce chapitre, l’Estrie fait meilleure figure que d’autres régions, mais la situation de chacune d’entre elles demeure difficile à comparer. Prenons les exemples de deux régions voisines. La région de la Mauricie-Centre-du-Québec a présentement un seul variant confirmé et 26 variants présomptifs.

Dans la région de Chaudière-Appalaches, il n’y a aucun variant confirmé mais 103 variants présomptifs. Pendant quelques semaines à la fin février et au début mars, la région de Chaudière-Appalaches faisait mieux que l’Estrie en termes de bilans quotidiens. Or depuis deux semaines, les cas quotidiens sont repartis à la hausse, avec une augmentation ce mardi de 33 cas, un pic qui n’avait pas été atteint depuis le début février.

Les hospitalisations demeurent stables en Estrie avec 15 personnes hospitalisées, dont trois personnes qui luttent pour leur vie aux soins intensifs.

Il reste 112 cas actifs en Estrie, soit un seul dans le réseau local de services (RLS) de Coaticook, deux dans celui du Haut-Saint-François, trois dans le Val-Saint-François, six dans le Granit, neuf dans La Pommeraie, 11 dans Memphrémagog, 19 dans Sherbrooke, 26 dans le RLS des Sources, et 34 dans le RLS de la Haute-Yamaska.

La région de l’Estrie se trouve au palier d’alerte orange depuis le 8 mars.