Plusieurs membres du personnel ainsi que des usagers de la Résidence du Mont ont contracté le coronavirus au cours des derniers jours.
Plusieurs membres du personnel ainsi que des usagers de la Résidence du Mont ont contracté le coronavirus au cours des derniers jours.

Éclosion de COVID-19 à la Résidence du Mont de Granby

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
Les résidences pour personnes âgées n’ont pas la vie facile depuis le début de la seconde vague de COVID-19 à Granby. C’est maintenant au tour de la Résidence du Mont d’être aux prises avec une éclosion de coronavirus, tant au sein de ses effectifs que des usagers.

On dénombre en date de mercredi 14 personnes infectées au sein du centre d’hébergement de la rue Denison Est. On parle de dix résidents et quatre employés, a confirmé la santé publique de l'Estrie.

Voici les mesures que la direction de la résidence devront mettre en place à la demande de la santé publique:

  • Port du masque et de la visière en tout temps par tous les employés
  • Surveillance des symptômes des usagers et isolement des personnes symptomatiques
  • Aucun visiteur
  • Les proches aidants significatifs sont autorisés, c’est-à-dire ceux qui offrent des soins aux résidents
  • Les sorties sont proscrites pour les résidents jusqu’à nouvel ordre. Les sorties pour les besoins essentiels sont autorisées (ex : rendez-vous médicaux). Privilégier la livraison pour les médicaments et la nourriture
  • Les repas sont servis aux chambres
  • Port d'équipement de protection individuelle lors des soins aux usagers

La direction de l’établissement n’a pas rappelé La Voix de l’Est.

Deux nouveaux cas au Riverain

Il y a à peine quelques jours, le directeur général du centre d’hébergement Le Riverain à Granby, Normand Breault, croyait pour sa part avoir endigué l’éclosion de coronavirus chez ses résidents. En date du 1er octobre, on avait recensé neuf personnes atteintes de la COVID-19, soit six résidents et trois employés.

Deux nouveaux cas positifs de COVID-19 ont été signalés au Riverain.

Une série de protocoles a été mise en place, de concert avec la santé publique, pour éviter la propagation du virus. Parmi ces mesures, tous les résidents ont été isolés. Deux des six personnes infectées avaient aussi été transférées à Sherbrooke. Les quatre usagers restants ont quant à eux été regroupés au cinquième étage.

Les derniers tests de dépistage de l’ensemble des résidents et du personnel semblaient prometteurs, car tous étaient négatifs. Or, le troisième test s’est avéré positif pour deux résidents.

«Ce n’est pas croyable, a indiqué en entrevue Normand Breault. Selon les recherches de la santé publique, on pense que le virus s’est développé entre 10 à 14 jours. C’est vraiment sournois parce que personne qui est infecté n’a de symptômes.»

Pistes

Une des pistes d’investigation de la santé publique veut qu’une des personnes testées positives ait été en contact avec une autre résidente qui l’a été lors de la première vague au Riverain, a fait valoir le DG. Cette personne atteinte de la COVID-19 aurait par ailleurs dû se rendre à l’hôpital la semaine dernière. «Mais il n’y aurait pas de cause à effet selon la santé publique», a mentionné M. Breault.

La seconde personne dont le test est positif était déjà confinée. Le mystère demeure entier pour le moment concernant la façon dont elle a contracté le virus. «On se bat vraiment dans l’inconnu. On fait tout pour stopper la propagation et ça nous rebondit quand même au visage. On ne se décourage pas, mais on a hâte de passer à autre chose», admet M. Breault.

Un nouveau test de dépistage sera réalisé auprès des résidents lundi prochain.