Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La prise de rendez-vous a connu des ratés sur la plateforme Clic Santé le weekend dernier, a confirmé le ministère de la Santé. Les ratés ont causé bien des maux de tête à des citoyens de la région de Granby.
La prise de rendez-vous a connu des ratés sur la plateforme Clic Santé le weekend dernier, a confirmé le ministère de la Santé. Les ratés ont causé bien des maux de tête à des citoyens de la région de Granby.

Des ratés sur Clic Santé

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Alors que le ministre de la Santé, Christian Dubé affirme que le Québec entre dans une troisième vague de cas de COVID-19, la course à la vaccination se poursuit en Estrie. Or, plusieurs citoyens déplorent des ratés pour la prise de rendez-vous sur le site de Clic Santé. Sans compter qu’en date de lundi, aucune plage horaire n’était disponible pour les mois à venir dans les centres de vaccination de Granby et Cowansville.

Selon un citoyen, tous les codes postaux de la région de Granby renvoyaient vers un centre de vaccination en Outaouais le weekend dernier. Plusieurs autres personnes ont contacté La Voix de l’Est pour dénoncer les ratés dans le système de réservation de plages horaires.

«Depuis vendredi, le site web Clic Santé est inopérant pour Granby, a fait valoir un homme qui se prénomme Franco. Au téléphone, problèmes informatiques, aucun rendez-vous possible. Dimanche, même situation. Troisième journée sans rendez-vous. Mais, pour d’autres régions, ça va. Pour un bassin de population de 60 000 personnes, comment est-ce possible de tout stopper?»

En ce qui concerne le centre de vaccination au Centre des congrès de l’hôtel Castel de Granby, il n’y avait plus aucune disponibilité en ligne jusqu’en août. On parle de plages horaires allant, pour les plus rapprochées, d’une à trois journées par semaine.

La situation était similaire concernant le site de vaccination établi dans le centre commercial Domaine du parc à Cowansville. On y offrait en ligne en moyenne des disponibilités à raison de trois jours par semaine. Lundi, les choses semblaient rentrées dans l’ordre.

«L’opération de vaccination est une opération d’envergure. Il est possible que certains problèmes surgissent, ils seront corrigés à mesure», a assuré Robert Maranda, du département des communications du Ministère de la Santé.

Correctifs

Le ministère de la Santé a confirmé que des problèmes sont survenus au cours des derniers jours sur la plateforme de prise de rendez-vous. Une partie des ratés sont liées au fait que des gens réservent plusieurs plages horaires sans annuler la précédente, a indiqué par courriel Robert Maranda, du département des communications du Ministère.

«Pour éviter que les gens prennent plusieurs rendez-vous, une mise à jour de la plateforme a été faite et a malencontreusement occasionné cette panne depuis vendredi et une partie du week-end. Nos équipes sont à pied d’œuvre pour minimiser les effets négatifs que pourrait avoir cette panne. Des correctifs ont été réalisés sur la plateforme Clic Santé, ce qui a pu affecter momentanément le système. Par contre, aucun problème majeur n’a été décelé.»

«L’opération de vaccination est une opération d’envergure, a souligné M. Maranda. Il est possible que certains problèmes surgissent, ils seront corrigés à mesure.»

Nouvelle option

La prise de rendez-vous est obligatoire pour la vaccination, tant pour les personnes d’un groupe prioritaire, actuellement les 65 ans et plus, ou leur proche aidant qui les accompagne. Il est possible de le faire via la plateforme quebec.ca/vaccinCOVID. Les gens qui n’ont pas accès à un ordinateur ou qui sont moins à l’aise avec Internet peuvent également réserver une case horaire en composant le 1 877 644-4545. Le rendez-vous pour la seconde dose est planifié quand les personnes se présentent au centre de vaccination pour recevoir leur vaccin initial.

Cinq sites sont offerts à la population sur le territoire couvert par La Voix de l’Est . En Montérégie, un point de service a été établi dans le centre sportif, situé au 1505, 3e Avenue à Acton Vale. Puis, la Santé publique a choisi le centre communautaire de Saint-Césaire, au 1372, rue Notre Dame.

«Nous ajouterons des plages horaires au site de vaccination de Saint-Césaire dès que nous aurons la confirmation d’arrivages de vaccins», a indiqué par courriel Chantal Vallée, du département des communications du CISSS de la Montérégie-Centre.

On voit ici les cinq sites de vaccination sur le territoire couvert par La Voix de l’Est.

En Estrie, les personnes seront dirigées vers le point de service situé au 175, rue Principale à Cowansville. Il s’agit du centre commercial Domaine du Parc. Dans le secteur de Granby, les citoyens iront au 901, rue Principale, soit le centre de congrès de l’hôtel Castel.

Depuis quelques jours, les citoyens peuvent se faire vacciner en pharmacie. À Granby, la succursale Familiprix Nesrine Leboukh fait partie des collaborateurs de la campagne à grand déploiement. La pharmacienne propriétaire a toutefois concédé que les retards dans la livraison de doses de vaccin de Moderna ralentissent le lancement de la campagne dans son établissement de la rue Robinson Sud.

Deux dates ont été proposées sur le site de Clic Santé, soit le 9 et le 12 avril. Et en quelques minutes, toutes les places avaient trouvé preneurs, a affirmé Mme Leboukh. «La campagne va commencer tranquillement. Ensuite, au fur et à mesure que les doses vont entrer, on pourra accélérer (la cadence).»

Cinq personnes ont été formées pour la vaccination contre la COVID au sein de l’équipe: quatre pharmaciens et une infirmière. Selon Nesrine Leboukh, l’engouement pour la vaccination est bien tangible. Au point où elle a dû instaurer une «liste de rappel» comportant jusqu’ici une centaine de noms. «Chaque jour, on reçoit beaucoup d’appels de gens qui veulent avoir des renseignements. C’est positif. Je trouve ça très rassurant que les gens soient intéressés par la vaccination.»