Le service de police de la ville de Bromont met en place des barrages à certains endroits clés et aux entrées de la municipalité pour informer les gens des mesures de confinement.
Le service de police de la ville de Bromont met en place des barrages à certains endroits clés et aux entrées de la municipalité pour informer les gens des mesures de confinement.

Des barrages policiers pour s’assurer du respect des mesures à Bromont

Le service de police de la ville de Bromont met en place des barrages à certains endroits clés et aux entrées de la municipalité pour informer les gens des mesures de confinement. Une attention particulière est portée à ceux revenant de l’extérieur du Canada qui ont l’obligation de s’isoler pour une période de 14 jours en vertu de la Loi sur la quarantaine.

Ces opérations ont pour but de «bien expliquer aux gens comment ils doivent agir sur le territoire de Bromont», affirme le maire, Louis Villeneuve, indiquant que ces interventions se prolongeront au cours des prochaines semaines.

Il ne s’agit pas d’une intervention coercitive, mais bien d’une mesure informative, souligne M. Villeneuve. «C’est hyper important. Il faut que les gens comprennent la mesure de distanciation, c’est la seule chose qui va nous sauver.»

Les policiers interviennent en respectant les mesures de distanciation sociale, mais possèdent l’équipement nécessaire pour faire une intervention sans se mettre à risque si le besoin se présente.

De grands panneaux lumineux informatifs ont aussi été installés près des deux supermarchés afin d’informer les snowbirds, entre autres, «qu’ils ne peuvent pas faire l’épicerie et qu’ils doivent se rendre directement à la maison», poursuit le maire. On y retrouve aussi le numéro de la ligne téléphonique pour demander de l’aide, soit le (450) 534-2021, disponible sept jours sur sept.

La manière la plus efficace pour demander de l’aide est en ligne sur le site Bromont.net, dans l’onglet Demande en ligne, puisque la requête est envoyée directement aux bonnes personnes. «Plus les gens se servent de ça, plus c’est facile pour nous de les aider», dit le maire.

«Les gens se posent des questions. Les gens qui sont en isolement peuvent aller marcher, faire du vélo, aller promener leur chien : mais ils doivent respecter les mesures de distanciations et ne doivent toucher à rien. Ce n’est pas le temps d’aller à la poste chercher notre courrier ou dans n’importe quel commerce. On demeure à la maison pour 14 jours», insiste le maire.

Dons en argent et en temps

Plusieurs personnes ont d’ailleurs répondu à l’appel aux bénévoles lancé par Québec dans la région de Bromont. «Il y a des gens qui nous appellent tous les jours pour nous aider. Je suis très très fier de voir la communauté bromontoise se serrer les coudes», déclare le maire.

Un groupe d’homme d’affaires a notamment fait un don de 15 000 $ au centre Marguerite Dubois pour permettre d’acheter des denrées et de faciliter le travail des bénévoles.