Alors que les deux propriétaires de Sports aux puces Vélogare, Talkena Wasungu et Gabriel Fontaine, étaient les seuls en poste pour prendre les appels et faire de la livraison, la reprise des activtés permettra le retour de l’équipe permanente, celle-ci ayant été mise à pied temporairement.
Alors que les deux propriétaires de Sports aux puces Vélogare, Talkena Wasungu et Gabriel Fontaine, étaient les seuls en poste pour prendre les appels et faire de la livraison, la reprise des activtés permettra le retour de l’équipe permanente, celle-ci ayant été mise à pied temporairement.

Des ateliers de réparation de vélos reprennent du service

Depuis mercredi, les ateliers de réparation de vélos ont été ajoutés à liste des services considérés essentiels par le gouvernement du Québec. Une bonne nouvelle, certes, mais qui est accueillie avec modération par des commerçants locaux qui comptent adopter des mesures d’hygiène strictes pour éviter la propagation du coronavirus.

« C’est une bonne nouvelle compte tenu de l’endroit où on est situé », relève Talkena Wasungu, copropriétaire de Sports aux puces Vélogare qui est installé face à la piste cyclable L’Estriade à Granby.

Bien que faire du vélo peut aider à se désennuyer en période de pandémie, pour beaucoup, il s’agit d’un moyen de transport. « Moi-même, je viens travailler en vélo », lance M. Wasungu.

En rouvrant son commerce, le copropriétaire est d’avis qu’il pourra enfin jouer son rôle d’une meilleure façon.

« Au lieu de clandestinement essayer d’aider les gens à travers la porte, on va pouvoir être là pour eux et les aider s’ils ont une crevaison », assure celui qui avait installé une banderole jaune autour du commerce pour éviter que des clients n’y entrent.

Des mesures sérieuses

Sylvain Wilcott, propriétaire de Vélo Monde à Granby, a lui aussi accueilli la nouvelle positivement.

Avec le beau temps qui arrive, il préfère cependant ne pas prendre de risques. Il gardera les portes de son commerce barrées tout en limitant le nombre de personnes pouvant y entrer à une ou deux.

« Je veux le monde se sente en sécurité », insiste-t-il.

Le service de cueillette et de livraison à domicile pour les pièces et accessoires demeurera évidemment accessible et privilégié.

« Je peux aller chercher le vélo, il doit être sorti à l’extérieur et je m’occupe de le désinfecter avant de l’amener à la boutique. Je le désinfecte aussi avant de le rapporter », détaille-t-il.

Alors que les deux propriétaires de Sports aux puces Vélogare, Gabriel Fontaine et Talkena Wasungu, étaient les seuls en poste pour prendre les appels et faire de la livraison, la reprise des activités permettra le retour de l’équipe permanente, celle-ci ayant été mise à pied temporairement.

M. Wasungu indique qu’une formation leur sera donnée pour savoir comment interagir avec les clients. « On va regarder les directives et s’assurer que tout le monde les comprend. »

Une borne de désinfection est déjà installée à l’entrée du commerce. « On va aussi mettre des indicateurs dans le magasin pour rappeler aux gens les mesures de base. »

Les deux commerces rouvriront jeudi.