L’offre d’emploi diffusée mardi fait mention que les futurs agents de sécurité seraient amenés à travailler dans trois immeubles de Granby, de même que celui de Waterloo et ceux de la MRC de Rouville.
L’offre d’emploi diffusée mardi fait mention que les futurs agents de sécurité seraient amenés à travailler dans trois immeubles de Granby, de même que celui de Waterloo et ceux de la MRC de Rouville.

Des «agents de sensibilisation» aux portes des HLM dans Haute-Yamaska-Rouville

L’Office d’habitation Haute-Yamaska-Rouville (OHHYR) recherche des candidats pour combler une trentaine de postes d’agent de sécurité dans plusieurs de ses immeubles.

À l’heure actuelle, l’OHHYR n’a recensé aucun cas de coronavirus chez ses locataires, dont plusieurs correspondent à une clientèle âgée ou vulnérable. «Nous n’avons aucun cas confirmé ou connu dans nos immeubles. C’est une très bonne nouvelle, a mentionné le directeur général de l’OHHYR, Guy Mongeau. On demeure en communication régulière avec notre clientèle. Donc, à moins que des gens ne nous aient pas déclaré un diagnostic ou des symptômes, nous sommes encore à l’abri.»

L’embauche d’agents de sécurité, rebaptisés des «agents de sensibilisation» par l’office, est une mesure préventive pour s’assurer que la pandémie n’atteigne pas les locataires et pour limiter le risque de propagation dans les immeubles.

«C’est une procédure recommandée par la Société d’Habitation du Québec [ndlr: qui chapeaute les offices municipaux d’habitation], qui nous a demandé d’augmenter le contrôle des visites», explique le directeur, qui a obtenu en milieu de semaine dernière le feu vert de la société d’État pour procéder à l’embauche de candidats.

Entre temps, M. Mongeau avait communiqué avec les différentes municipalités du territoire de l’OHHYR afin de les informer de l’initiative. «Plusieurs municipalités ont dû mettre des employés à pied pendant la pandémie, alors déjà, si certains sont intéressés, ça peut nous faire des candidats potentiels, relève le directeur. Avant même d’avoir le OK de la SHQ, on avait déjà commencé à se préparer une banque de candidats pour être prêts à tout mettre en place rapidement.»

M. Mongeau dit avoir reçu le tiers des candidatures espérées jusqu’à présent pour combler tous les postes.

Guy Mongeau est le directeur général de l’Office d’Habitation Haute-Yamaska-Rouville.

«Nos yeux dans les immeubles»

L’offre d’emploi diffusée dès mardi sur certains sites municipaux de la région, et depuis vendredi sur la plateforme Granby Profitez, fait mention que les futurs agents de sécurité seraient amenés à travailler dans trois immeubles de Granby, de même que celui de Waterloo et ceux de la MRC de Rouville, selon des quarts de travail établis entre 8h et 15h de même qu’entre 15h et 22h. Environ une trentaine de personnes seront donc nécessaires pour répondre à la demande.

On indique que le travail consiste à «contrôler le va-et-vient à l’entrée des immeubles et tenir un registre des visiteurs», mais qu’aucune «altercation» avec les résidents des logements ne serait nécessaire puisque l’agent de sécurité «devra se référer au service de police, au besoin».

«C’est un geste préventif. Nos agents seront nos yeux dans les immeubles et seront là pour s’assurer que les consignes de sécurité et de distanciation sociale soient respectées, explique Guy Mongeau. On va installer des postes d’accueil à l’entrée des immeubles, mais ils n’auront pas l’autorité d’intervenir s’ils constatent un rassemblement illégal, par exemple.»

Le salaire offert est pour sa part de 20$ l’heure alors que les conditions de travail, qu’on spécifie comme étant «mesures de protection personnelle, communications...» seraient pour leur part «définies ultérieurement», mentionne-t-on dans l’offre d’emploi.

Les premiers agents pourraient entrer en poste dès ce dimanche. Ils seront embauchés et déployés aux différents immeubles locatifs au fur et à mesure, le tout au cours des prochains jours. «On va y aller graduellement, d’un immeuble à l’autre et selon les disponibilités des gens, indique M. Mongeau. On en a qui sont très disponibles et qui veulent faire beaucoup d’heures chaque semaine.»

Pour soumettre sa candidature, il faut avoir 17 ans et plus et «avoir respecté une période de confinement respectable depuis les 14 derniers jours», indique-t-on.

Les personnes intéressées à déposer leur candidature ou qui souhaitent obtenir plus d’information à propos du poste peuvent communiquer avec M. Mongeau par courriel à guy.mongeau@ohhyr.ca ou par téléphone au (450) 372-1300, poste 202.