Des connaissances qui se sont aussi soumises à un test de dépistage le même jour ont reçu leurs résultats.

Dépistage de la COVID-19: une Roxtonaise toujours dans l’attente

Une Roxtonaise est toujours dans l’attente de recevoir les résultats de son test de dépistage, une semaine après l’avoir réalisé.

Après être revenue de voyage le 8 mars, avant l’annonce des mesures de prévention, elle présentait des symptômes de la grippe.

« Elle était parmi les premières à se faire tester dans le chapiteau érigé à Granby », indique son conjoint, qui a requis l’anonymat.

Des connaissances qui se sont aussi soumises à un test de dépistage le même jour ont, quant à eux, reçu leurs résultats.

Il semble aussi y avoir confusion au niveau de la transmission des résultats. Certains ont reçu un appel de leur médecin de famille, alors que d’autres l’ont eu d’un représentant de la santé publique.

« On connaît des gens du réseau de la Santé et ils ont été capables de nous confirmer que le dossier était encore en cours et qu’on n’était pas les seuls qui avaient passé le test samedi et qui attendent toujours les résultats », précise le conjoint.

Ils se sont toutefois isolés depuis leur arrivée, même s’ils sont revenus au pays avant la date butoir pour l’isolement obligatoire pour les gens de retour de voyage.

Les symptômes se sont atténués depuis et personne dans la famille ne semble avoir été contaminé, ajoute le conjoint.

Pourtant, la ministre de la Santé Danielle McCann a indiqué dans le point de presse quotidien du vendredi 20 mars que la cadence quotidienne d’analyse en laboratoire était actuellement de 6 000 par jour, mais qu’ils avaient la capacité de conclure jusqu’à 13 500 analyses quotidiennement.