COVID-19: surveillance accrue à Lévis

La Ville de Lévis garde ses parcs ouverts, mais intensifiera la surveillance policière et n’hésitera pas à remettre des constats d’infraction à tout citoyen qui briserait les règles sur l’isolement et la distanciation sociale.

Bien installé à deux mètres de distance de son coordonnateur à la sécurité civile, dans une conférence de presse webdiffusée, le maire de Lévis Gilles Lehouillier a indiqué jeudi matin que les policiers surveilleront étroitement les parcs, les espaces verts, les commerces et autres lieux publics pour s’assurer que tous respectent les règles qui ont force de loi, comme la distanciation de deux mètres.

«En cas de non respect des directives, c’est clair que le service de police pourra émettre des contraventions, insiste M. Lehouillier. La sécurité publique primera sur tout. Il ne faut pas oublier qu’en se rassemblant à l’extérieur, même si c’est 8-10 personnes qui prennent une marche, on annule tous les efforts de confinement qu’on fait.»

Les amendes prévues par la loi varient entre 1000$ et 6000$ par personne.

La Ville de Lévis a réaffecté ses 14 policiers de l’escouade moto et vélo à la nouvelle équipe COVID-19. Ces policiers assisteront les patrouilleurs dans leurs interventions.

La Ville de Lévis dit compter sur l’aide de la population pour dénoncer, sur la ligne téléphonique 418 832-2911, les contrevenants aux règles de confinement. «On demande aux gens de faire preuve de bon jugement, mais de ne pas hésiter», dit Gaétan Drouin, coordonnateur à la sécurité civile.

Avec les beaux jours qui pointent à l’horizon, Lévis a décidé de garder ses parcs et espaces ouverts. L’accès aux modules de jeux est toutefois interdit. Le maire Lehouillier incite ses citoyens à fréquenter les plus grands parcs, comme le parcours des Anses, le long du fleuve, où il est possible d’être loin les uns des autres.

Aux prises avec une éclosion au Manoir Liverpool, la Ville de Lévis a décidé d’être en contact direct avec les 34 résidences pour aînés de son territoire afin d’assurer une sécurité accrue.

La douzaine d’agents du service à la clientèle de la Ville de Lévis offriront une ligne d’écoute pour les citoyens frappés durement par l’isolement. Les citoyens sont invités à s’inscrire par courriel (cavabienaller @ ville.levis.qc.ca). Ils recevront au minimum un appel par semaine. 

Catastrophe pour les entreprises lévisiennes

La division du développement économique et la Chambre de commerce de Lévis ont réussi à joindre 2000 des 4500 entreprises installées sur le territoire. Elles ont reçu un état de situation très inquiétant de la part de 941 entreprises.

Pour la période entre le 1er et le 19 mars (avant l’ordre de fermer les entreprises sauf celles donnant des services essentiels), ces entreprises ont vu leur chiffre d’affaires fondre de 58% (129 millions $) par rapport à la même période l’an dernier.

Au total, les entreprises qui ont répondu au sondage de la Ville de Lévis avaient dû mettre à pied 3600 employés et prévoyaient des mises à pied équivalentes si la crise se prolonge. «Près de la moitié des entreprises qui ont répondu au sondage ont dit qu’elles allaient cesser leurs activités si la crise se poursuit, à l’intérieur d’une période d’un à trois mois, fait valoir le maire de Lévis Gilles Lehouillier. C’est énorme ce qui arrive.»

La Ville de Lévis va continuer à mesurer les impacts pour les entreprises. Elle a aussi débloqué une enveloppe d’un million de dollars pour une aide ponctuelle et complémentaire à celles des gouvernements supérieurs pour un maximum de 20 000$ par entreprise. Plus d’information au www.courantlevis.com.