La COVID-19 a emporté 32 personnes au total dans la capitale.
La COVID-19 a emporté 32 personnes au total dans la capitale.

COVID-19: sept nouveaux décès à Ottawa

Santé publique Ottawa (SPO) annonce que sept autres personnes sont mortes de la COVID-19 dans la capitale fédérale depuis mardi.

Le nouveau coronavirus a emporté 32 personnes au total à Ottawa, dont 21 qui sont associées à une éclosion dans un centre de soins de longue durée ou dans une résidence pour aînés, selon la médecin-chef de SPO, Vera Etches.

La Dre Etches a également indiqué au conseil municipal mercredi matin que le quart des foyers de soins de longue durée d’Ottawa a dû composer avec une éclosion de la COVID-19 dans son enceinte.


La médecin-chef de Santé publique Ottawa, Dre Vera Etches

Depuis mardi, SPO soutient que 44 nouveaux cas de la COVID-19 ont été confirmés, ce qui porte le total à 943 depuis l’arrivée du virus au pays.

Crise coûteuse pour la Ville

La Ville d’Ottawa continue de vider le réservoir d’encre de ses stylos rouges alors qu’elle prépare ses prévisions de l’impact sur ses finances de la crise de la COVID-19.

À LIRE AUSSI: La Ville d'Ottawa veut éviter des fortes hausses de taxes 

Les pertes de revenus du transport en commun sont à l’origine des plus grands maux de tête de la municipalité. Ceux-ci sont évalués à 51,9 millions $ si la crise se poursuit jusqu’en juin et de 156,1 millions $ si ça dure jusqu’en décembre.

Selon la cheffe des finances d’Ottawa, Wendy Stephanson, il est encore trop tôt pour déterminer l’impact à plus long terme des mesures de confinement actuelles. Le directeur général de la municipalité, Steve Kanellakos, indique cependant que ça affectera «sans aucun doute» le budget de la Ville pour l’année 2021.

Ce dernier ajoute que le conseil municipal aura certainement des décisions difficiles à prendre dans les prochains mois, soulevant au passage la possibilité d’une hausse des taxes foncières, un scénario que le maire, Jim Watson, a rejeté au cours des dernières semaines.

«C’est encore une priorité pour moi [d’éviter des hausses de taxes], soutient M. Watson. On a entendu beaucoup de membres du conseil aujourd’hui exprimer des inquiétudes à ce sujet parce que plusieurs personnes ont perdu leur emploi.»

Le premier magistrat de la Ville d’Ottawa reconnaît toutefois que le portrait financier est encore flou et qu’il est trop tôt pour affirmer définitivement quelles décisions devront être prises.

Le BSEO réfléchit à la reprise de la vaccination des bébés

Le Bureau de santé de l’Est de l’Ontario a annoncé mercredi vouloir établir un plan de relance médicale pour recommencer à vacciner les bébés, alors qu’un seul nouveau cas a été recensé sur son territoire dans les dernières 24 heures. 

Lors de son point de presse quotidien, le médecin hygiéniste au BSEO, le Dr Paul Roumeliotis, réitère que la situation est sous contrôle dans les hôpitaux sur le territoire. «Nous sommes en train d’aplanir la courbe.» Le BSEO assure travailler sur un plan pour recommencer certaines procédures médicales. Le Dr Roumeliotis atteste vouloir recommencer à vacciner les bébés le plus rapidement possible. Selon lui, le temps est compté pour certains vaccins obligatoires. 

Plusieurs doivent être donnés en plusieurs doses qui s’échelonnent sur plusieurs mois avant d’être efficaces, tandis que d’autres ne peuvent être administrés qu’à un âge précis.  «En ce moment, on protège contre la COVID, mais on ne protège pas les enfants contre la coqueluche ou la rougeole; des vaccins qu’on donne à 4 mois, 6 mois, 12 mois, par exemple.» Il souligne être en discussion avec des infirmières afin d’établir un protocole sécuritaire pour reprendre les vaccinations des bambins très prochainement. 

Pour ce qui est des chirurgies électives, Le Dr Roumeliotis souligne que le Bureau veut observer un plafonnement important de la courbe avant de recommencer les procédures. 

Le bilan total du nombre de cas dans l’Est ontarien s’élève à 71 cas positifs mercredi, dont 32 cas considérés résolus. 

Avec Ani-Rose Deschatelets, correspondante régionale