Plus de 300 cas de COVID-19 sont maintenant confirmés sur le territoire de la Ville d'Ottawa.
Plus de 300 cas de COVID-19 sont maintenant confirmés sur le territoire de la Ville d'Ottawa.

COVID-19: plus de 300 cas à Ottawa; 85 en Outaouais [VIDÉO]

La Ville d'Ottawa a franchi le cap des 300 cas de COVID-19 sur son territoire alors que Santé publique Ottawa (SPO) en dénombrait 322 samedi après-midi.

Ces chiffres représentent une hausse de 33 cas sur le territoire de la capitale par rapport à la veille.

Un nouveau décès est également à déplorer, portant le total à quatre à Ottawa. À travers l’Ontario, le nombre de décès s’élève pour sa part à 94, dont 27 depuis vendredi.

« Quatorze pour cent des cas ont déjà été hospitalisés, dont 6 % se trouvent dans les soins intensifs», précise SPO.

À LIRE AUSSI: Éclosion de COVID-19 à l’Hôpital d’Ottawa

Toujours selon les autorités sanitaires, l’âge médian des cas de COVID-19 dans la ville est de 48 ans.

Santé publique Ottawa rappelle par ailleurs que la meilleure façon de se protéger contre la COVID-19, est le lavage de main.

Outaouais

De l’autre côté de la rivière, deux autres employés du réseau de la santé ont été infectés à la COVID-19 alors que quatre nouveaux cas ont été confirmés samedi en Outaouais.

Ces chiffres portent le nombre total de cas à 85 dans la région, dont 71 se trouvent sur le territoire de la Ville de Gatineau et neuf dans la MRC de Papineau.

Le CISSSO n’a pas dévoilé de détails sur les deux nouveaux membres de son personnel qui ont contracté la COVID-19.

Le réseau de la santé dans la région compte neuf employés infectés au nouveau coronavirus.

Sur une autre note, encore aucun décès n’est à déplorer en Outaouais alors que le Québec en dénombre 75 sur tout son territoire (14 de plus que vendredi).

À l’échelle de la province du Québec, 6997 personnes ont été testées positif à la COVID-19.

Premier cas à la STO

Par ailleurs, un premier cas de COVID-19 a été confirmé au sein du personnel de la Société des Transports de l’Outaouais (STO), samedi.

L’employé occupait un poste de gestionnaire et sa dernière journée de travail remonte au 30 mars dernier. Ce dernier s’était mis en isolement le lendemain.

«Les deux seuls employés ayant été en contact avec cette personne ont déjà été contactés afin de leur demander de surveiller leurs symptômes, souligne la STO par voie de communiqué. Le recensement des espaces visités par l’employé touché a été effectué et ceux-ci sont désinfectés. [...] Nous sommes en contact avec les autorités de santé publique et nous suivons de près l’évolution de la situation.»

«La STO n’accordera pas d’entrevues à ce sujet et ne donnera aucun commentaire», conclut-on.