L'Outaouais compte mardi 12 nouveaux cas confirmés de COVID-19, ce qui porte le total à 50 cas dans la région.
L'Outaouais compte mardi 12 nouveaux cas confirmés de COVID-19, ce qui porte le total à 50 cas dans la région.

COVID-19: l'Outaouais franchit le cap des 50 cas confirmés [PHOTOS]

Douze nouveaux cas confirmés de COVID-19 se sont ajoutés mardi au bilan de l'Outaouais, ce qui porte le total à 50 personnes infectées dans la région.

Cette hausse de 32% est supérieure à celle de 21% observée à l'échelle provinciale, mais l'Outaouais demeure moins touchée que d'autres régions de taille similaire. Aucun décès n'est encore rapporté dans la région en raison de la COVID-19.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) devrait ouvrir «d'ici quelques jours» une zone à pression négative réservée aux patients infectés par le nouveau coronavirus, au troisième étage de l'Hôpital de Hull. C'est ce qui a été indiqué au Syndicat des professionnelles en soins de l'Outaouais (SPSO).

Le président du SPSO, Patrick Guay, a fait savoir que cette unité, qui permettra d'éviter des transfert à Montréal, doit compter six lits de soins intensifs et 14 autres de soins intermédiaires.

Une infirmière d'un centre d'hébergement et de soins de longue durée du secteur Hull (CHSLD) fait partie des six nouveaux cas de COVID-19 confirmés vendredi en Outaouais.

Selon M. Guay, le CISSSO souhaite affecter 56 infirmières à cette nouvelle unité réservée aux cas de COVID-19. Le syndicat s'inquiète après avoir appris que l'employeur a vérifié «15 ans en arrière» pour retracer toutes les infirmières ayant déjà été formées en soins intensifs, afin de trouver du personnel pour la nouvelle unité. Patrick Guay estime que la formation de quelques jours qui sera offerte aux infirmières qui y seront affectées n'est pas suffisante pour «donner des soins de qualité et sécuritaires».

Une majorité de cas en zone urbaine

Le CISSSO a indiqué mardi que «moins de cinq» cas proviennent du milieu rural.

«La préoccupation première de la direction de la santé publique est de protéger ces personnes alors qu’elles peuvent facilement être identifiables dans de petites communautés, note l'organisation dans un communiqué de presse. Ainsi, pour cette raison, le CISSS de l’Outaouais ne confirme pas le secteur ou le territoire de résidence de ces personnes.»

Le CISSSO assure qu'une «enquête rigoureuse» est déclenchée pour chaque cas confirmé afin de retracer les contacts des personnes infectées.

«Peu importe le lieu de résidence de la personne atteinte, la démarche demeure la même, soit de rechercher ses contacts significatifs et de les aviser dès que possible, est-il mentionné dans le communiqué. La stigmatisation de ces personnes demeure également une préoccupation pour notre établissement.»

Le CISSSO avait fait savoir, lundi, que trois de ses employés étaient atteints de la COVID-19. Deux autres cas avaient été confirmés la semaine passée, au sein du personnel de l'Hôpital de Hull.