Le premier ministre ontarien Doug Ford ainsi que les ministres Christine Elliott (Santé) et Rod Phillips (Finances).
Le premier ministre ontarien Doug Ford ainsi que les ministres Christine Elliott (Santé) et Rod Phillips (Finances).

COVID-19 en Ontario: record de 351 nouveaux cas

Les données de l’Ontario mises à jour lundi matin portaient à 351 le nombre de nouveaux patients, la plus grande augmentation jusqu’à maintenant, et 431 personnes guéries, alors que la province n’en comptait que 8 la veille.

Inchangé lundi matin, le nombre de décès dans la province est passé de 23 à 33 au cours de la journée, a annoncé la médecin hygiéniste adjointe de l’Ontario, la Dre Barbara Yaffe. 

Environ 50 000 tests ont été effectués depuis le 15 janvier. En tout, la province compte actuellement 1706 cas de coronavirus. 

Au cours des 24 dernières heures, les laboratoires ontariens ont effectué 4000 tests. Il n’est pas surprenant que le nombre de cas ait augmenté, étant donné que la province obtient désormais les résultats plus rapidement, a indiqué le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, le Dr David Williams. 

Le bond énorme du nombre de personnes qui se sont rétablies de la COVID-19 serait lié à des changements quant aux critères des autorités provinciales. Pour qu’une personne atteinte du virus soit considérée comme «guérie», il fallait jusqu’à présent qu’elle ait passé deux tests affichant négatif.

La Dre Yaffe avait affirmé la semaine dernière que «si le cas n’est pas hospitalisé, qu’il n’est pas un professionnel de la santé, qu’il est rétabli, qu’il se sent bien et qu’il est tombé malade 14 jours passés, il peut être considéré comme guéri». 

Par ailleurs, la nouvelle manière de présenter les données de la province n’est pas une coïncidence. Le gouvernement ontarien a remplacé les renseignements généraux qui étaient offerts deux fois par jour sur sa page Web par un sommaire épidémiologique quotidien plus détaillé.

Le résumé comporte maintenant le nombre de cas par région, par genre et par âge, entre autres. 

D’ailleurs, on y apprend que plus de la moitié des cas de l’Ontario sont situés dans la région du Grand Toronto. 

«Nous allons continuer à travailler avec Santé publique Ontario, les bureaux de santé publique et le secteur de la santé afin d’avoir les meilleures données qui soient et les présenter à la population (...)», a déclaré la ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott, dans un communiqué publié lundi matin. 

Doug Ford supplie la population de s’isoler

En conférence de presse lundi après-midi, le premier ministre de l’Ontario Doug Ford a imploré les aînés de s’isoler. «Si vous avez plus de 70 ans ou que vous avez une condition médicale vous rendant vulnérable, restez à la maison et isolez-vous.»

Il a aussi demandé à toute la population de ne sortir que si nécessaire, en affirmant que c’est inacceptable que des gens se soient promenés en si grand nombre dans les rues de Toronto au cours de la fin de semaine dernière. 

Le Dr Williams a précisé que les gens peuvent sortir pour leur randonnée quotidienne ou pour faire du vélo, mais il recommande que ce type d’activité ne soit pas pratiqué durant les heures de pointe. 

Celui-ci a diffusé, lundi matin, une liste d’activités essentielles pour lesquelles il est acceptable de sortir. Celle-ci inclut l’épicerie, l’achat de médicaments, les déplacements pour les soins de santé et les sorties nécessaires pour les animaux de compagnie.

«Dans toute mesure du possible, vous devez également limiter le nombre de ces voyages essentiels, a indiqué le Dr Williams. Cependant, lorsque vous êtes en public, vous devez respecter la distance physique en réduisant votre exposition aux autres personnes en dehors de votre foyer en vous tenant à deux mètres des autres personnes.»

Le premier ministre Doug Ford a fait savoir que son gouvernement prolongera la déclaration d’urgence au-delà du 31 mars.