COVID-19: effets différents constatés selon la taille des entreprises

La Presse Canadienne
OTTAWA — Les petites entreprises du Canada ont vu leur activité économique diminuer davantage que les grandes entreprises au cours du trimestre qui a coïncidé avec le début de la pandémie de COVID-19, particulièrement celles du secteur des services.

Une étude que Statistique Canada publie mercredi compare les heures travaillées et le produit intérieur brut (PIB) réel des petites entreprises qui comptent jusqu’à 99 employés, des moyennes, de 100 à 499 employés et des grandes de 500 employés et plus.

Statistique Canada a observé qu’au premier trimestre de 2020, les heures travaillées ont diminué de 9,4 % dans les entreprises de petite taille et de 11,1 % dans celles de taille moyenne.

Entre-temps, le nombre d’heures travaillées a augmenté de 1,2 % dans les entreprises de grande taille, même si la croissance a été inférieure à celle relevée de 2016 à 2019.

Quant au PIB réel, il s’est accru pour les entreprises de toutes les catégories de taille de 2016 à 2019, mais il a diminué au premier trimestre de 2020. La baisse la plus marquée a été enregistrée au sein des entreprises de petite taille (-2,1 %), suivie des entreprises de grande taille (-1,5 %) et des entreprises de taille moyenne (-1,1 %).

Tant dans le secteur des biens que dans celui des services, la baisse du nombre d’heures travaillées a été plus marquée chez les petites et moyennes entreprises au premier trimestre de 2020. Cependant, le nombre d’heures travaillées dans les entreprises de grande taille du secteur des services a augmenté de 2,8 %.

Dans le secteur des services, le recul du PIB réel a été plus marqué parmi les entreprises de petite et de moyenne taille. En revanche, Statistique Canada a observé que dans le secteur des biens, la diminution du PIB réel a été plus prononcée parmi les entreprises de grande taille.