Michel Lafrance, maire de Sutton, et Pierre Largy, directeur général.
Michel Lafrance, maire de Sutton, et Pierre Largy, directeur général.

COVID-19: des mesures pour appuyer les citoyens à Sutton

Le conseil municipal de Sutton a adopté, lundi, une série de résolutions en lien avec la pandémie de COVID-19, notamment pour alléger le fardeau fiscal des propriétaires, mais aussi pour aider les bénévoles.

Pour aider les citoyens qui ont perdu leur emploi temporairement en raison de la pandémie, la Ville suspend les intérêts et les pénalités sur les retards de paiement de taxes municipales pour une durée de 100 jours. Le prochain paiement de taxe est dû pour la mi-mai.

Cette décision pourrait être prolongée ou modifiée au besoin. Le paiement des taxes municipales n’est pas repoussé, cependant.

«L’autre chose que le conseil a jugé bon de faire, ajoute le directeur général Pierre Largy, c’est de demander aux gouvernements provincial et fédéral d’entreprendre des démarches avec les banques et les institutions financières afin que le taux d’intérêt sur les cartes de crédit et les marges de crédit des citoyens soit réduit à zéro tant qu’on est en confinement. Quand l’économie repartira, pour la balance de 2020, on voudrait que les taux d’intérêt soient limités à un maximum de 5 % une fois la reprise progressive des activités.»

Le processus pour vendre cinq propriétés pour taxes impayées est également mis sur pause pour cette année. Une procédure judiciaire pourrait être entreprise l’année prochaine, si les propriétaires ne se sont pas acquittés de leurs dettes, afin de les revendre.

Les consultations publiques sont pour leur part suspendues pour l’instant, tout comme le sont les décisions en matière d’urbanisme qui pourraient nécessiter de telles consultations.

Des bénévoles aidés à leur tour

La Ville aidera aussi le réseau de bénévoles qui s’est formé dans les dernières semaines. Plus d’une centaine de personnes donnent de leur temps, dont une partie réalise les livraisons des clients de l’épicerie et de la pharmacie. Les livraisons régulières du Brunet, par des employés payés, ne font pas partie de cette subvention.

Le taux a été fixé à 52 sous du kilomètre. Les bénévoles ont une fiche à remplir avec la date, l’adresse de livraison et le nombre de kilomètres parcourus. Le superviseur déposera le tout à la comptabilité de la municipalité. Il n’a pas été possible de savoir si la mesure était rétroactive au début de la mise sur pied du réseau de bénévoles.

Les bénévoles ont un rôle crucial à Sutton où une grande partie de la population est âgée de plus de 70 ans. Il y a d’ailleurs des citoyens qui sont infectés par la COVID-19. «On sait que pour tous les cas confirmés, il y en a plus de vingt non confirmés. C’est l’extrapolation que la santé publique fait», souligne M. Largy, qui n’a pas précisé le nombre de cas confirmés.