Geneviève Guilbault
Geneviève Guilbault

COVID-19: 2498 cas confirmés au Québec, dont 22 décès

MONTRÉAL — Le bilan continue de s’alourdir au Québec, ce qui pousse les autorités à appeler plus que jamais les citoyens à respecter les consignes de prévention.

On recense maintenant 2498 cas de personnes infectées à la COVID-19, soit 477 de plus que la veille. On déplore maintenant 22 décès tandis que 57 patients sont hospitalisés aux soins intensifs.

Pour la première fois depuis le début de la crise, le premier ministre François Legault s’est accordé une journée de repos samedi. C’est donc la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, qui a pris les commandes du point de presse quotidien du gouvernement à Québec.

Celle-ci était accompagnée de la ministre de la Santé, Danielle McCann, et du directeur national de la santé publique, Dr Horacio Arruda.

À travers le Québec, la région de Montréal compte le plus grand nombre de cas avec 1219 tests positifs. Suivent dans l’ordre l’Estrie avec 253 cas, la Montérégie avec 219 cas, Laval avec 160 cas, la Capitale-Nationale avec 148 cas et Lanaudière avec 126 cas.

Un total de 6757 cas demeure sous investigation et 43 589 personnes ont reçu des résultats de tests négatifs.

Vendredi, le premier ministre François Legault soulignait que le Québec venait de franchir une nouvelle étape au moment d’annoncer que 10 personnes de plus avaient succombé à la COVID-19 dans la province.

Samedi, c’est la vice-première ministre Geneviève Guilbault qui a appelé à garder le moral et à rester solidaire en annonçant quatre nouveaux décès.

État d’urgence à Montréal

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a déclaré l’état d’urgence sanitaire sur le territoire de l’agglomération montréalaise, vendredi, à la demande du directeur national de la santé publique, Horacio Arruda.

La ville n’est pas en confinement ni en quarantaine, a-t-elle toutefois précisé.

Cette déclaration permet à la métropole de se doter de pouvoirs exceptionnels afin de mieux faire face à certaines situations causées par la pandémie.

Montréal est la région la plus durement touchée par la COVID-19 dans la province et la situation est très préoccupante pour les sans-abri puisque les refuges existants ont réduit considérablement leur nombre de places.

Diverses mesures sont ainsi mises en place, notamment pour freiner la propagation parmi les sans-abris.

Samedi, Montréal a procédé à la fermeture de tous les parcs à chiens dans tous les arrondissements. Elle interdit aussi l’accès à tous les jardins communautaires jusqu’à nouvel ordre.

+

La majorité des morts au Québec était âgée de 80 à 89 ans

Maintenant que la pandémie de coronavirus a fauché son lot de vies au Québec, il est possible d’établir un profil statistique sommaire de ses victimes.

Dans les 22 cas répertoriés samedi, aucun n’avait moins de 60 ans, a tenu à préciser le directeur de la santé publique du Québec, Horacio Arruda, au cours de la conférence de presse quotidienne qui fait le bilan de la lutte au coronavirus, au parlement.

« La majorité des cas ont entre 80 et 89 ans, deux cas avaient 90 ans et plus. On voit qu’à partir de 70 ans, le risque va en augmentant. »

M. Arruda a expliqué qu’il était en mesure d’établir certaines statistiques, maintenant qu’il y avait davantage de pertes de vie causées par la COVID-19.

Il voulait aussi démontrer pourquoi les mesures de protection et de confinement des personnes âgées étaient beaucoup plus strictes.

Toutefois, le directeur de la santé publique tenait également à livrer un message d’espoir, pour tous ceux qui ont 60 ans et moins.

« Même si le coronavirus est fatal, la majorité des malades vont en guérir, une bonne proportion n’iront même pas à l’hôpital, et même que pour certains, ça va passer comme un rhume banal. »

Néanmoins, il a martelé le message réitéré depuis le début de la crise : il faut s’isoler « pour protéger les autres », pour ne pas « devenir des bombes pour les plus vulnérables ».

En outre, dans les dernières 24 heures, le nombre de personnes infectées a bondi de 477, à 2498, tandis que 164 personnes étaient hospitalisées (+23), 57 en soins intensifs (+7).

Les autorités ont assuré qu’elles s’attendaient à cette progression et que tout est monitoré. « On n’est pas en perte de contrôle, je tiens à le dire, parce que vous participez avec nous », a conclu M. Arruda.