La Turquie a levé les restrictions sur la vente à l’étranger de respirateurs, d’intubateurs et de produits désinfectants comme l’éthanol.
La Turquie a levé les restrictions sur la vente à l’étranger de respirateurs, d’intubateurs et de produits désinfectants comme l’éthanol.

Coronavirus: Ankara facilite l’exportation de matériel médical

ISTANBUL — La Turquie a levé samedi les restrictions sur l’exportation de matériel médical, une mesure qui devrait faciliter la vente d’équipements aux pays occidentaux confrontés à des pénuries.

Le ministère du Commerce a levé les restrictions sur la vente à l’étranger de respirateurs, d’intubateurs et de produits désinfectants comme l’éthanol, selon un décret paru au journal officiel.

Jusque-là, la vente de ces équipements à l’étranger était soit interdite, soit soumise à l’obtention d’une autorisation du gouvernement turc, laquelle était délivrée avec parcimonie.

«Ces restrictions avaient été mises en place de façon temporaire en réponse à la pandémie. La décision d’autoriser les exportations reflète (...) la capacité croissante de la Turquie à contenir le coronavirus», a déclaré un responsable de la présidence à la presse étrangère.

La levée de ces restrictions représente une opportunité pour les entreprises turques qui ont considérablement augmenté leurs capacités de production depuis le début de l’épidémie, au moment où de nombreux pays ont encore du mal à s’approvisionner en équipements médicaux.

Contrairement à ces pays, la Turquie ne connaît pas de pénurie de respirateurs ou de masques.

Toutes sortes d’acteurs ont été mis à contribution pour produire les équipements nécessaires: de la puissante industrie du textile aux constructeurs de drones militaires, en passant par les lycées professionnels.

Ankara, qui joue à fond la carte diplomatique de l’aide médicale depuis le début de la pandémie, a envoyé samedi en Somalie un avion militaire rempli d’équipements, selon le ministère de la Défense.

La Turquie est le septième pays au monde le plus touché par la pandémie de nouveau coronavirus.

Près de 125 000 cas y ont été recensés et plus de 3300 personnes sont mortes, selon le dernier bilan officiel publié samedi.