La proportion la plus élevée d’entreprises ayant déclaré de lourdes pertes et des mises à pied importantes se trouvait dans le secteur de l’hébergement et des services de restauration, ainsi que dans le commerce de détail.  
La proportion la plus élevée d’entreprises ayant déclaré de lourdes pertes et des mises à pied importantes se trouvait dans le secteur de l’hébergement et des services de restauration, ainsi que dans le commerce de détail.  

Baisse de revenus pour plus de la moitié des entreprises canadiennes

OTTAWA — Près du tiers des entreprises canadiennes qui ont participé à une enquête de Statistique Canada publiée mercredi ont dit avoir vu leurs revenus chuter de 40 % dans la foulée de la pandémie de COVID-19.

Un cinquième des entreprises a déclaré une baisse des revenus d’entre 20 % et 40 %, ce qui suggère que plus de la moitié des entreprises canadiennes ont vu leurs revenus baisser depuis le début de la crise en mars.

Cela a entraîné des mises à pied et des licenciements, les résultats de l’enquête à laquelle ont participé plus de 12 600 entreprises suggérant que près d’une entreprise sur cinq a mis à pied 80 % ou plus de ses effectifs.

La proportion la plus élevée d’entreprises ayant déclaré de lourdes pertes et des mises à pied importantes se trouvait dans le secteur de l’hébergement et des services de restauration, ainsi que dans le commerce de détail.

Cependant, 62,3 % des entreprises qui ont participé à l’enquête déclarent qu’elles pourraient rouvrir ou reprendre leurs activités normales moins d’un mois après la suppression des restrictions publiques telles que les mesures de distanciation physique.

Les résultats proviennent d’un sondage en ligne réalisé ce mois-ci en collaboration avec la Chambre de commerce du Canada. Statistique Canada affirme que l’étude ne peut être appliquée à l’ensemble de l’économie canadienne, car l’enquête volontaire ne représente pas un échantillon aléatoire de la population.