L'école de l'Amérique-Française, dans le secteur Aylmer
L'école de l'Amérique-Française, dans le secteur Aylmer

Aylmer: deux élèves et deux employés renvoyés à la maison

Deux élèves et deux membres du personnel de trois écoles primaires de Gatineau ont été renvoyés à la maison au cours des 24 dernières heures parce qu'ils ont ressenti des symptômes s'apparentant à la COVID-19.

Jeudi, un élève et un membre du personnel de l'école de l'Amérique-Française, dans le secteur Aylmer, ont été retirés de l'établissement, a spécifié la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSPO) dans un message acheminé aux parents en début d'après-midi. 

«La direction a contacté la Santé publique pour présenter les détails liés aux deux cas. L’élève et le membre du personnel seront testés. Il s’agit donc, pour l’instant, de cas probables et non confirmés», a indiqué la directrice générale Nadine Peterson dans la lettre.

On spécifie également qu'à la suite de leur départ, on a procédé à la désinfection des lieux, objets et surfaces avec lesquelles elles ont été en contact, comme le prévoit le protocole. 

Les symptômes du coronavirus, rappelons-le, ressemblent à ceux d'un rhume ou d'une grippe, soit par exemple de la toux, de la fièvre, un écoulement nasal et des difficultés respiratoires.

La directrice générale de la CSPO, Nadine Peterson

Dans la même journée, un autre cas a été signalé à l'école internationale du Village, aussi située dans le secteur Aylmer, alors qu'un membre du personnel est retourné chez lui dans les plus brefs délais et il subira un test de dépistage.

À un kilomètre de là, un incident similaire est aussi survenu mercredi à l'école Lord Aylmer, a confirmé la Commission scolaire Western Québec (CSWQ). Un élève présentant au moins un des symptômes de la COVID-19 a été isolé puis est retourné à la maison avec ses parents. 

«Les parents suivront les procédures recommandées par la Santé publique et n'enverront pas leur enfant à l'école avant le temps prescrit, soit dans ce cas-ci 24 heures après la disparition des symptômes», a précisé dans une lettre le directeur de l'école Eldon Keon.

Alors que le nombre de situations semblables risque de devenir fréquentes d'ici la fin de l'année scolaire, la CSPO a par ailleurs tenu à indiquer au Droit que des messages ne seront plus forcément acheminés systématiquement aux parents.

« Les écoles viennent de rouvrir et nous sommes conscients que des parents peuvent éprouver des inquiétudes en lien avec la COVID-19. Comme nous vivons tous ces situations pour la première fois, nous avons pris la décision d’aviser les parents pour les premiers cas symptomatiques non confirmés à survenir dans les écoles afin de les rassurer sur l’application de notre protocole et le respect des consignes de prévention. Dans les prochaines semaines, nous allons toutefois nous en remettre à la recommandation de Santé publique d’aviser les parents uniquement lorsqu’il y a un cas confirmé», de dire Mme Peterson.

Rappelons que lundi dernier, au jour 1 du retour à l'école partout au Québec sauf dans la région de Montréal, un élève a été retiré de l'école de l'Orée-des-Bois, à Cantley, après que sa famille ait informé l'établissement que l'un de ses proches avait reçu un diagnostic positif à la COVID-19.