Après avoir enregistré en avril un plongeon record en raison de la pandémie de COVID-19, les ventes des grossistes ont grimpé en mai.
Après avoir enregistré en avril un plongeon record en raison de la pandémie de COVID-19, les ventes des grossistes ont grimpé en mai.

Après un plongeon record, les ventes des grossistes en hausse en mai

La Presse Canadienne
OTTAWA —  Les ventes des grossistes ont grimpé en mai, après avoir enregistré en avril un plongeon record en raison de la pandémie de COVID-19, a indiqué vendredi Statistique Canada.

La valeur des ventes en gros a augmenté de 5,7 % pour atteindre 52,6 milliards en mai, après avoir enregistré une baisse de 21,4 % en avril, a précisé l’agence fédérale.

Les économistes s’attendaient en moyenne à une augmentation de 8,5 % pour mai, selon les prévisions recueillies par la société de données financières Refinitiv.

L’économiste de la Banque CIBC, Katherine Judge, a noté que les ventes en gros n’avaient pas été aussi durement touchées que la vente au détail ou la fabrication en mars et avril.

«Alors que l’économie continue sa réouverture et que la demande se redresse, et qu’en même temps davantage de stocks deviennent disponibles, une nouvelle augmentation du commerce de gros devrait être attendue», a écrit Mme Judge dans une note aux clients.

«Cela dit, comme il n’a pas chuté aussi durement, il continuera probablement à se rétablir à un rythme plus lent que les [autres] industries.»

Selon Statistique Canada, avec la pandémie de COVID-19 et les fermetures de chemins de fer qui l’ont précédée en raison des barricades, les ventes en gros ont chuté de 15,3 milliards de février à avril.

En tenant compte de l’augmentation de 2,8 milliards enregistrée en mai, les ventes en gros restaient toujours inférieures de 19,2 % à leur niveau de janvier.

Six des sept sous-secteurs étudiés par Statistique Canada ont enregistré une hausse de leurs ventes.

Les sous-secteurs des matériaux et fournitures de construction et des véhicules automobiles et pièces et accessoires pour véhicules automobiles ont le plus contribué à la hausse de la valeur des ventes.

Les ventes du sous-secteur du commerce de gros de matériaux et fournitures de construction ont augmenté de 16,1 % pour s’établir à 7,8 milliards, tandis que celles du sous-secteur des véhicules automobiles et des pièces et accessoires pour véhicules automobiles ont progressé de 33,4 % pour s’établir à 4,2 milliards en mai.

Les grossistes de machines, de matériel et de fourniture ont indiqué que leurs ventes avaient reculé de 4,7 % pour s’établir à 11,5 milliards.

Exprimées en volume, les ventes des grossistes ont augmenté de 5,2 % en mai.